Bernard BUFFET (1928-1999)

Lot 59
Aller au lot
Estimation :
140000 - 160000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 184 875EUR
Bernard BUFFET (1928-1999)

Bateaux dans le port, 1972
Huile sur toile, signée en haut à droite, datée à gauche
89 x 130 cm - 35 x 51 in.
Oil on canvas, signed upper right, dated on the left

港口船舶, 1972年
画布油画,署名于右上方,日期于左方

Le certificat rédigé par Ida et maurice Garnier en date du 10 octobre 2007 sera remis à l'acquéreur
成功购得拍品者将获得由Ida与Maurice Garnier于2007年十月10号开出的保证书

PROVENANCE
Collection personnelle de l'artiste
Galerie Garnier
Collection privée, Dijon
来源
艺术家个人收藏
Garnier 画廊
第戎 私人收藏

BERNARD BUFFET BATEAUX DANS LE PORT, 1972
Il y a d'abord sa «touche», un style, un graphisme, si personnel, que ses contemporains remarquèrent rapidement et qui lui vaudra son succès malgré les critiques. La précocité de son talent, la précision de son trait acéré et la puissance de ses compositions rendent ses oeuvres reconnaissables entre milles.
Au cours de sa longue et prolifique carrière, il n'aura de cesse de se réinventer tout en conservant ce «style» si particulier, cette expressivité qui reflète le mieux son rapport fusionnel avec l'art. Son sens de la ligne, aiguë, pour ne pas dire coupante, cette sobriété hiératique presque ascétique où la force ressort justement d'une linéarité et d'une sobriété proche du Classicisme, autant de mots qui définissent le travail d'un artiste que certains considère comme le plus peintre figuratif français du XXe siècle.
Il y a aussi sa «marque», une empreinte omniprésente sur ses toiles, affirmation de la paternité de l'artiste sur ses oeuvres comme si sa touche ne suffisait pas: sa signature, sculpturale, aussi travaillée et lisible que ses lignes. Une signature décriée pour sa présence incontournable sur ses oeuvres, mais rarement un artiste aura su traiter son nom à la manière de son art, en l'occurrence par cette calligraphie si reconnaissable.
Enfin il y a sa postérité, celle d'un artiste qui aura su dépasser les difficultés, en se retranchant toujours dans le travail pour faire taire les critiques proférées à son encontre. Son véritable accomplissement est surement d'avoir su garder l'identité de sa peinture, l'expression écorchée de son intériorisation des formes et des couleurs.
Un art figuratif qui ne ressemble à aucun autre, tel est ce que l'on reprochait à Buffet, et tel est ce que l'on recherche avant tout chez un peintre: l'innovation, l'inventivité et l'honnêteté de sa peinture.
Certes, il a connu la reconnaissance: Bernard
Buffet remporte le concours d'entrée à l'Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris à 15 ans. Il est fait chevalier de la Légion d'Honneur en 1971 et rentre à l'Académie
Française en 1973. En 1973, ouvre le Musée Bernard Buffet au pied du Fuji-
Yama, il devient alors le premier peintre au monde à assister à l'ouverture de son vivant d'un musée lui étant entièrement consacré.
Mais derrière les honneurs se cache un forcené de travail. Au début des années 70, il achète le château de Villiers-le-Mahieu et s'y cloître pendant environ quatre ans, travaillant des dizaines d'heures par jour à la série des Bateaux dont est issue notre oeuvre, puis à celles de paysages maritimes de Bretagne ou d'Auvergne.
Bien avant qu'il ne décide de mettre fin à ses jours, faute de pouvoir encore peindre, Maurice Druon dont il réalisa plusieurs portraits écrivit de lui en 1964: «je le tiens pour un obsédé de la Mort...[...] d'abord et surtout parce qu'il est peintre, suprêmement, et donc il ne cesse de lutter contre la mort, contre la fuite de l'aspect des choses, de l'aspect qu'elles ont pour lui, et qu'il voudrait à tout instant saisir et fixer indéfiniment».
La toile que nous vous présentons, parvient à condenser parfaitement tout ce que
Buffet pouvait mettre de lui-même dans ses oeuvres, le thème, le format, les lignes, la signature. Une oeuvre complète, sans équivoque, le travail d'un artiste entier.First, there is his «touch»: a highly personal approach and drawing style rapidly singled out by his contemporaries, and which earned him success, despite much criticism.
His precocious talent, sharp, precise line and powerful compositions make his works recognisable among thousands. He continually reinvented himself over the course of a long and prolific career, while preserving that extraordinarily individual «style»: an expressiveness that truly reflected his intense bond with art. A keen ' not to mention sharp ' sense of line, and a hieratic, almost ascetic sobriety, whose power derives precisely from a restrained linearity close to Classicism, are all terms that can be used to describe the work of an artist often considered the most figurative painter of the 20th century.
Secondly, there is his «trademark»: an imprint omnipresent in all his paintings, affirming the paternity of his works, as though his touch were not enough: a sculptural signature, as practised and legible as his lines ' a signature that has been criticised
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue