CHINE - Dynastie Ming, première moitié du XVème siècle

Lot 335
Aller au lot
Estimation :
30000 - 40000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 56 100EUR
CHINE - Dynastie Ming, première moitié du XVème siècle
Vasudhara est assise en position d'aisance royale, son pied droit reposant sur un lotus tandis que la jambe gauche est repliée devant elle.
C'est une sculpture toute en délicatesse et en finesse, même si les détails sont simultanément extrêmement précis et bien ressortis, ce qui correspond bien à la production qui a suivi la période Yongle. A l'époque de Yongle, en effet, de splendides images boudd­hiques ont été réalisées dans les ateliers impériaux, suivant l'influence du bouddhisme tibétain, Michael Henss pense cependant que les bronzes de style Yongle non estampillés d'une marque, comme celui-ci, doivent avoir été réalisés juste après ce règne ou par de grands artistes ayant travaillé pour Yongle, mais oeuvrant ensuite de façon libre, et ce parfois jusqu'après 1435, si bien que nous pouvons trouver la même qualité de travail et la même expressivité artistique que dans les pièces impériales. La base en double lotus est également typiquue de ce style, ainsi que la souplesse du dhoti, épousant les formes des jambes, de même pour la musculature du buste et la préciosité des bijoux. La main droite de Vasud­hara esquisse la varadamudra, tandis que la gauche en vitarka mudra présente des épis de céréale, symbolisant l'abondance et de riches moissons. Le visage est extraordinairement vivant, esquissant un doux sourire, afin d'exprimer l'expression de dou­ceur bénévolente de Vasudhara, les traits sont d'une exquise finesse et d'un raffinement spécifique à ce grand art du XVème siècle. La chevelure est remontée en un chignon élaboré, retenu par une couronne à 8 pointes ornées de pierres sur le devant, tandis que deux mèches de cheveux ondulent sur les épaules. La forme et la précision des bijoux, la sensualité du visage, la forme légèrement recourbée des oreilles, les joues pleines, ainsi que la petite dépression au-dessus de la bouche, sont autant d'indices correspondant à la stylistique de la période Yongle, auxquels viennent s'ajouter le raffinement du rendu des ge
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue