SANYU (1901-1966) - 常玉

Lot 3
Aller au lot
Estimation :
2000000 - 2500000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 1 530 000EUR
SANYU (1901-1966) - 常玉
Académie de dos, sur tabouret, 1931 椅子上的裸女, 1931
Huile sur toile, signée en haut à gauche, contresignée et datée 1.1931 au dos. Annotée du monogramme d'Henri-Pierre Roché au verso sur le châssis.
73 x 50 cm - 28 3/4 x 19 3/4 in.
Oil on canvas, signed lower left, countersigned and dated on reverse. Monogrammed by Henri-Pierre Roché on reverse on the stretcher


油画,款识 (左上)
背面带画家署名并注明创作日期 “1. 1931”
背部画框带亨利.皮埃尔.罗谢先生(Henry-Pierre Roché)署名缩写
73 x 50 公分

Bibliographie:
Sanyu, catalogue raisonné : oil paintings. Rita Wong. Yageo Foundation &Lin & Keng Art Publications, 2001. Reproduit p113, n°14
Sanyu, catalogue raisonné : oil paintings. Volume two. Rita Wong. Li-Ching Cultural and Educational Foundation, 2011. Reproduit p117, n°14 and also referenced p169, appendice A (inventaire des tableaux de Sanyu de la Collection Henri-Pierre Roché), référence 48, sous le titre « Académie de dos, sur tabouret. 73 x 50 cm »

书录:
《常玉油画全集》, 国巨基金会,大未来艺术出版社,2001年,113页,编号14
《常玉油画全集》,第二册,衣淑凡, 财团法人立青文教基金会,2011年,117页,编号14, 及169页,附录A(亨利.皮埃尔.罗谢先生常玉收藏清单册),48号,标题為 《Académie de dos, sur tabouret, 73 x 50 cm》(椅子上的裸女, 73 x 50 公分)

Provenance
Collection Henri-Pierre Roché, Paris
Collection Jean-Claude Riedel, Paris
Puis dans sa famille

Ce lot est soumis à des conditions d’achat particulières visibles en fin de catalogue

来源:
亨利.皮埃尔.罗谢先生旧藏, 巴黎
让.克洛德·希耶戴先生旧藏,巴黎
让.克洛德·希耶戴家族成员珍藏


有意竞拍此拍品者请参照图录特殊拍品竞拍条件

« Il faut être un véritable rabat-joie pour ne pas être charmé par l’œuvre de Sanyu, parce que sa grâce légère et ses couleurs raffinées créent un enchantement auquel il est difficile de résister. Le jeune peintre chinois Sanyu… a joyeusement accepté l’héritage de l’art de ses ancêtres, mais il a aussi, à sa manière, tiré profit de certaines des nouvelles idées européennes. »
Yu Sanyu, Jan D. Voskuil (critique néerlandais), Haarlem Courant, 22 Octobre 1932, page 17



“观赏常玉画作而不受感动的人,可说是毫无情趣,他的画作布局淡雅而高贵,色彩运用细致,形成一种令人难以抗拒的气质。这位年轻的中国画家常玉 …一方面传承了祖先所禀赋的艺术特质,另一方面又从欧洲思想中获得了一些新的灵感。”
Yu Sanyu),撰文:Jan D. Voskuil(荷兰评论家),《哈勒姆日报》(Haarlem Courant),1932年10月22日刊第17版

Issu d’une famille aisée de la province de Sichuan et encouragé par son père, peintre animalier, Sanyu évolue dans un milieu favorable au développement de ses talents artistiques et à la naissance de sa passion. Très jeune, il apprend la calligraphie et la peinture chinoise, disciplines qui marqueront de manière prégnante l’esprit de son œuvre tout au long de sa vie.
Sanyu s’installe à Montparnasse vers 1923 et il est très vite frappé par le choc des cultures. Le jeune peintre choisit de fréquenter l’Académie de la Grande Chaumière plutôt qu’un enseignement trop académique. Il compte, avec Xu Beihong ou Lin Fengmian, parmi la première génération d’artistes chinois alors formés à Paris. La majorité d’entre eux retournèrent ensuite en Chine. Et, alors que Xu Beihong décide de rentrer enseigner à l’Université de Nanjing afin de transmettre les techniques occidentales découvertes à Paris, Sanyu choisit de s’établir en France et préfère se concentrer sur une création et une recherche artistique encore plus poussée.
Les œuvres de Sanyu montrent son attachement pour son pays natal et sont imprégnées de l’immense héritage artistique qu’il a reçu. Nous pouvons percevoir en particulier les traits de Ba Da Shan Ren, artiste chinois du XVIIème siècle (1625-1705). Ce dernier avait retranscrit dans son oeuvre le sentiment d’isolement et de solitude qu’il ressentit lors de la fin de la dynastie Qing et de la naissance de la dynastie Ming. Près de trois siècles plus tard, Sanyu, installé à Paris, ressent lui aussi, la distance qui le sépare de ses racines. Dans les oeuvres de Ba Da Shan Ren puis dans celles de Sanyu, nous remarquons ces petits animaux, ou ces oiseaux, qui semblent perdus dans un très vaste espace, impression amplifiée par le contraste violent, rendu grâce à la proportion des lignes.
La simplification à l’extrême de ces lignes, concentre l’attention du public vers le sentiment intérieur puissant qui se dégage des œuvres, la fierté, la solitude, la joie ou encore la tristesse.
Les années folles ont attiré beaucoup d’artistes du monde entier à Paris : l’italien Amedeo Modigliani, le russe Marc Chagall, le polonais Moïse Kisling, le japonais Tsuguharu Foujita. L’Ecole de Paris concentre toutes les idées nouvelles de l’époque. La richesse de cette atmosphère artistique est féconde : Sanyu tisse des liens avec Modigliani, Man Ray, Brancusi, Matisse et Picasso, et devient lui-même, progressivement, l’un des représentants majeurs de l’Ecole de Paris. Alors que certains, comme Foujita, travailleur mais également mondain, veillent à promouvoir leur travail, Sanyu, plus discret, s’attache davantage à la recherche de l’excellence dan
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue