1975 - MONICA

Lot 265
Aller au lot
Estimation :
120000 - 140000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 120 000EUR
1975 - MONICA
560
La Monica 560, avant d'être une voiture de luxe, est le symbole de l'ambition et du savoir-faire automobile français, dans la continuité des plus grandes marques comme Delahaye, ou Facel Vega. Fruit de la passion et de la pugnacité de Jean Tastevin, le projet fut initié à la fin des années 60. A cette époque, ce dernier est le patron de la Compagnie Française de Matériel Ferroviaire et il va s'appuyer sur ses infrastructures industrielles pour proposer une nouvelle définition française de l'automobile de luxe. S'entourant d'une équipe de spécialistes de différentes nationalités, il va mener à bien le projet fou, de développer une berline de grand luxe, capable d'emmener 4 personnes et leurs bagages à vive allure dans le plus grand confort. Après de nombreux essais et de multiples développements puis plusieurs présentations au marché qui vont retarder sa mise en vente, la Monica 560 dans sa version définitive est commercialisée au salon de Paris en 1974. Elle possède un châssis à charpente tubulaire, des suspensions avant indépendantes et arrières De Dion. Sous le capot avant on retrouve un V8 d'origine Chrysler, qui fort d'une cylindrée de 5,6 litres développe 285ch à 5 400 tr/mn. Il est associé à une boîte de type ZF à 5 rapports ou à une boîte automatique à trois rapports Torqueflite d'origine Chrysler. Cette voiture est capable de performances de premier ordre avec 240 km/h de vitesse de pointe et un kilomètre départ arrêté en 27s5. La voiture est luxueuse, l'intérieur offre un assemblage de matières nobles, un cuir Connoly, des moquettes pure laine et une planche de bord en loupe d'orme. Les cadrans sont personnalisés du sigle Monica et disposés derrière un beau volant en bois verni. Le concept d'un coupé quatre places était pertinent et visionnaire mais la crise pétrolière aura raison de ce bijoux dont seulement 22 exemplaires seront assemblés.

Notre Monica, perle rare s'il en est, fut destinée au marché espagnol. Elle devait donc être distribuée
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue