1978 - ALPINE A 310 V6

Lot 279
Aller au lot
13 000 - 16 000 EUR
Résultat : 13 800 EUR

1978 - ALPINE A 310 V6

Digne héritière de l'A110, l'Alpine A310 est la dernière voiture conçue par Jean Rédélé avec un design travaillé par Marcel Beligond qui lui donnera une ligne très originale, à la fois compacte et fluide. Le fondateur de la marque avait dans l'idée de proposer autre chose que sa Berlinette très typée course. Avec l'A310, il visait un marché grand tourisme, en proposant une 2+2 plus grande et plus confortable. L'A310 1600 est présentée au salon de Genève en 1971, et son style très anguleux est en rupture avec sa devancière. Son design est pourtant très pur et recherché à la fois. Rupture de style et de standing, le confort à bord évolue avec l'apparition, de la moquette de garniture, et des sièges plus cossus. Côté structure, l'A310 repose toujours sur le châssis poutre mais la tenue de route grimpe d'un cran grâce à une suspension triangulée. Parue en 1971 avec un 4 cylindres 1.6 litres de R16 TS porté à 125 ch, elle deviendra l'A310 V6 en 1976 en adoptant le fameux moteur PRV développant jusqu'à 150 ch à 6 000 t/mn pour une cylindrée de 2,7 litres. Avec ce V6, l'A310 atteignait enfin le standing qu'elle voulait avoir et pouvait rouler à plus de 200 km/h stoppée par quatre freins à disques. L'adoption de ce nouveau moteur engendre la modification des suspensions et nécessite un renforcement du châssis. La voiture est aussi esthétiquement retouchée avec une face avant qui perd deux feux pour n'en garder que 4. La montée en standing se traduit aussi par un intérieur avec notamment les sièges pétales, plus cossus et mieux finis. A partir de 1978, un nouveau becquet arrière au dessin modifié est adopté et une boite à 5 rapports est proposée. En 1981, l'A310 V6 recevra les trains roulants de la Renault 5 Turbo ainsi que quelques retouches esthétiques supplémentaires. La 310 V6 sera produite de 1976 à 1984. La voiture présentée est une A310 V6 de 1978. Elle est tournante mais nécessite une remise en route, avec une vérification complète des organes mécaniques. Cette voiture est restée immobilisée pendant un certain temps. Elle est dotée d'une boite de vitesse à 5 rapports et des célèbres jantes Bobine. C'est un exemplaire «dans son jus» même si la voiture a été repeinte au cours de son histoire dans un bleu qui sied bien à cette Alpine. L'intérieur est en tissu gris. Sa première immatriculation au nom d'un particulier remonte à 1990. La voiture n'est depuis pas sortie du département de la seine Maritime et a sans doute roulé près de Dieppe fief de la marque. Il s'agit d'une bonne base pour celui qui voudra entreprendre une restauration. Les Alpine sont le symbole du savoir-faire français en matière de voitures sportives. Dans sa déclinaison V6, l'A310 est certainement plus charmeuse encore et l'annonce cette année du renouveau de la marque Alpine devrait redonner aussi un coup de projecteur sur sa belle histoire. Il pourrait s'agir d'une ancienne voiture de gendarmerie. Plusieurs indices le laissent en effet penser: sa plaque des Mines correspondant à sa sortie du patrimoine national, le trou dans la boite à gants laissant supposer le passage des fils pour l'équipement de télécommunication. Elle possède un autocollant gendarmerie sur le pare soleil et enfin son code peinture correspond à un bleu gendarmerie. «Ménage à 6 sous le capot» Marque: Alpine Modèle: A 310 Millésime: 1978 Kilométrage: 84 000 km au compteur Motorisation: 6 cylindres en V Cylindrée: 2 664 cm3 N° de série: 45332 Carte grise française La grande soeur de la Berlinette Une marque légendaire qui renaît en 2014 Une belle GT dans la pure tradition française
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue