Elie NADELMAN (1882-1946)

Lot 10
Aller au lot
40 000 - 60 000 EUR
Résultat : 140 250 EUR

Elie NADELMAN (1882-1946)

Tête Marbre, signé dans le cou au revers Hauteur (sans la base): 25,5 cm - 10 in. (Légères marques de chocs) Marble, signed on reverse Provenance Collection privée, FranceNé à Varsovie en 1886, Elie Nadelman découvre l'art grec antique en 1902 à Munich ce qui marquera d'une empreinte profonde l'ensemble de sa création artistique. Entre 1904 et 1914, il réside à Paris où il côtoie l'Avant-Garde, Picasso, Matisse, Gertrude Stein et Apollinaire notamment, mais sans renoncer pour autant aux canons classiques de la beauté comme le feront ses amis. Il expose au Salon d'Automne entre 1905 et 1908 et réalise une première exposition personnelle à la Galerie Druet en 1909. La Première Guerre Mondiale le pousse à partir pour les Etats-Unis où il résidera jusqu'à sa mort. Il sera naturalisé en 1927. Si les premiers temps outre- Atlantique sont assez difficiles, très vite Nadelman se laisse gagner par l'énergie et le mouvement permanent de la culture américaine. Il y découvre un art populaire qui l'enchante et qu'il ne tarde pas à intégrer dans sa création, surprenant parfois ses admirateurs. A la fin de sa vie, ses oeuvres témoignent des influences croisées de l'art antique, des arts décoratifs mais aussi du folklore américain. L'oeuvre que nous présentons, moins tardive dans sa création, évoque clairement l'attrait de l'artiste pour l'art grec et résonne comme un hommage à l'Antiquité. On y retrouve aussi bien la technique, l'emploi du marbre, qu'une iconographie proche des divinités, figures féminines idéalisées au visage empreint de sérénité. EN COLLABORATION AVEC MAÎTRE RENOUD-GRAPPIN, COMMISSAIRE-PRISEUR À BESANÇON
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue