1937 - CITROËN TRACTION 11 BL - CARROSSERIE SPOHN

Lot 142
Aller au lot
Estimation :
35000 - 55000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 39 900EUR
1937 - CITROËN TRACTION 11 BL - CARROSSERIE SPOHN
Addendum - Véhicule vendu sans contrôle technique. Carte grise française Châssis n° 380217 N° coque : manquante N° moteur : DG 2104 - MPVB 78 Numéro fonderie : 21137 14 Immatriculation : 876 AJ 52 Exemplaire unique et historique connu Signature d’un grand carrossier Allemand Remorque spécifique carrossée spécialement avec l’auto Unique and historic known example Signature of a great German coachbuilder Specific trailer specially built with the car Cette Citroën Traction Avant 11 BL a été livrée neuve le 25 octobre 1937 (voir attestation Conservatoire Citroën) à Mme V.D.B. en Haute Marne. Il s’agit à l’époque d’une 11 BL noire standard. Après les hostilités, son gendre, M. Antonin Castor, propriétaire du Garage La rose des ventes situé à FaylBillot utilise la voiture. M. Castor, officier au sein de la 1re Armée du Général de Lattre de Tassigny est affecté en Allemagne, dans la zone Française, et est logé par réquisition chez M. Josef Eiwanger, directeur de la Carrosserie Spohn. À cette période, la carrosserie SPOHN travaillait pour le compte de l’Armée Française, le C.R.A.S. M. Eiwanger propose à M. Castor de lui carrosser spécialement deux voitures avec remorque, cette Citroën Traction 11 BL et une Opel Super Six (plan et courrier joints au dossier). Les modifications de la carrosserie ont été réalisées par Spohn vers 1948-1949, y compris le système découvrable. On remarquera la greffe du prolongement des ailes sur les portes avant (choix de M. Castor qui ne désirait pas d’ailes courtes), ainsi que la trappe à l’arrière pour le crochet d’attelage, les feux avant Bosch, et la trappe d’accès pour le bouchon de remplissage d’essence. À noter les éléments VDO du tableau de bord indiquant température, pression et niveau d’huile, un témoin de niveau liquide de frein et un indicateur de température d’eau, un commodo super combiné Brevex et un poste radio Philips NX 570. M. Castor, apportera au fil des ans des modifications complémentaires comme un habillage de tableau de bord plus récent, et un intérieur complet. Dans le style, on notera une forte influence de la Carrosserie Française de l’époque avec des ailes proéminentes aérodynamiques, des caches roues arrière et une nervure sur le coffre. Il est possible que la Graham Paige Saoutchik utilisée par le maréchal de Lattre de Tassigny pendant la Libération ait pu être une source d’inspiration. Le moteur de cette voiture n’est pas celui d’origine, mais son numéro de fonderie date de novembre, laissant supposer un remplacement peu de temps après sa livraison. Ce dernier a été redémarré récemment. Toutefois une restauration complète s’impose. Une opportunité unique d’acquérir «le mariage» d’un modèle mythique Français et d’une grande signature de la Carrosserie Allemande.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue