AUGSBURG, Allemagne du Sud
Début XVIIe siècle

Lot 3
Aller au lot
Estimation :
15000 - 20000 EUR
S'inscrire sur drouot.com
AUGSBURG, Allemagne du Sud
Début XVIIe siècle

Horloge de table dite « Türmchenuhr »


En cuivre et bronze doré ciselé en forme de tabernacle.


Le cadran principal avec indication en chiffres romains, précisant les quarts et minutes en chiffres arabes, l'indication du mois et du quantième de la date, une ouverture pour les phases de la lune, le centre décoré de motifs géométriques avec une seule aiguille.


Le mouvement compris dans une caisse rectangulaire surmontée d'une coupole à quatre terrasses dissimulant deux timbres, arcades et pinacles formées de piliers balustres, la caisse entièrement gravée d'un décor symétrique de masques de lions et cuirs découpés sur fonds pointillés, les côtés finement gravés aux Allégories des trois vertus théologales.


Côtés latéraux amovibles. Le côté gauche à l'allégorie de la Foi surmontant un tondo gravé au profil d'une femme « Elena ». Poinçon non identifié « NA » (?) inscrit dans un cercle répété sur deux côtés.


Repose sur une base en doucine à décor de fleurs repoussées et ciselées, vissée sur un socle en ébène et placage d'ébène, à doucine terminé par quatre lions couchés en bronze doré.


Mouvement mécanique avec remontage à clef, échappement à roue de rencontre, balancier primitif, rouages et barillet visibles pour les heures et le mécanisme de sonnerie, plusieurs ouvertures à clef pour armer les différents mécanismes, sonnerie sur cloche.


(Usures, petits accidents, mouvement restauré)


Haut. totale : 42 cm


Larg. base : 27 cm


L'horloge du type « Türmchenuhr » est à considérer probablement comme la forme la plus emblématique des horloges de la Renaissance.


Dans les centres horlogers notamment à Nuremberg, Augsbourg, mais aussi dans d'autres villes comme Strasbourg ou Ulm, de magnifiques horloges étaient déjà produites. À la fin de la Renaissance, Augsbourg était le fournisseur le plus important de toute l'Europe.


De cette époque, on connaît notamment un maître horloger à Augsbourg, Samuel Hauck (ou Haugg) reçu maître le 9 septembre 1612 qui fabrique des horloges de formes variées (crucifix, tour...) utilisant des complications astronomiques, calendaires et également mécanisme de sonnerie, comme notre exemple rare pour cette période.


Notre exemple se rapproche d'un exemple signé par cet horloger ayant figuré dans la vente des collections Robert de Balkany, lot 36, le 20 septembre 2016, Sotheby's Paris.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue