LÊ PHỔ (1907-2001)

Lot 3
Aller au lot
Estimation :
80000 - 120000 EUR
S'inscrire sur drouot.com
LÊ PHỔ (1907-2001)

Les deux sœurs

Huile sur soie marouflée sur isorel, signée en bas à droite

73.5 x 50.1 cm - 29 x 19 3/4 in. 

Une attestation d’inclusion au catalogue raisonné de l’artiste actuellement en préparation par Charlotte Aguttes-Reynier pour l’association des Artistes d’Asie à Paris sera remise à l’acheteur.


PROVENANCE

Gallery Findlay, Chicago, États-Unis

Collection privée, États-Unis (acquis auprès du précédent)

Collection privée, États-Unis puis France (acquis auprès du précédent dans les années 1990)

Collection privée, France (transmis familialement du précédent en 2001)


Si les influences asiatiques et européennes se lisent, des codes universaux sont également présents. Emblème même de la féminité, le lotus s’érige à travers les différentes cultures comme une fleur au parfum sensuel. Incarnant la femme, c’est aussi l’attribut de la pureté dans la littérature japonaise.


LÊ PHỔ

Considéré comme l’une des figures de proue de l’art moderne vietnamien, Lê Phổ nait en 1907 dans la province de Ha Tay au sein d’une famille de mandarins respectée, son père est le dernier vice-roi de Tonkin. Manifestant des prédispositions pour la peinture et le dessin, il intègre la première promotion de l’École des Beaux-arts de l’Indochine en 1925. Il est très vite remarqué par le directeur et fondateur de l’école, Victor Tardieu, pour lequel il conserve toute sa vie un fort attachement. Lê Phổ assimile à la perfection les enseignements de ses professeurs. L’École valorise les traditions artistiques vietnamiennes comme la peinture sur soie ou la laque, tout en sensibilisant cette nouvelle génération d‘artistes à l’histoire et aux techniques artistiques occidentales. En effet, on lit avec aisance les influences des Primitifs italiens ou des Impressionnistes dans les œuvres de Lê Phổ. En 1931, il vient en France présenter ses œuvres à l’occasion de l’Exposition coloniale internationale. Il choisit de rester un an à Paris afin de suivre des cours à l’École des Beaux-Arts, puis entreprend plusieurs voyages en Europe. Il rentre au Vietnam en 1933, et enseigne à l’École des Beaux-Arts de l’Indochine. Il décide de s’installer définitivement en France en 1937 et acquiert rapidement une grande notoriété.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue