1958 O.S.C.A. TIPO S

Lot 29
Aller au lot
Estimation :
600000 - 700000 EUR
1958 O.S.C.A. TIPO S

À immatriculer en collection

Châssis n° 763


La plus authentique des Tipo S

Palmarès et historiques parfaitement documentés

« Petite Maserati », mécanique noble et performante

Ex Luigi Chinetti puis Ecurie Camoradi

Inimitable patine


En 1947, les frères Maserati, qui ont quitté leur propre marque suite à des soucis financiers, fondent l’Officina Specializzata Construzione Automobili, bientôt connue sous son seul acronyme : Osca. L’usine, située à San Lazzaro di Savena, dans la périphérie de Bologne, va bientôt voir sortir quelques-unes des plus belles voitures de sport et de course des années 1950. L’objectif premier est de conce - voir une petite barquette capable de concourir avec succès dans la plus populaire des classes italiennes : la catégorie 1100. C’est la très belle MT4, pour Maserati Tipo 4 cilindri, présentée en 1948, qui av répondre au cahier des charges avec succès. Le moteur de 1 092 cm 3 développe 72 ch et permet à la très élégante barquette de signer la première victoire d’une longue série dès sa première sortie, lors du Grand Prix de Naples, pilotée par Luigi Villoresi. Moteur 1 342 cm 3 puis 1 500 cm 3, culasse double arbre à cames en tête, puis à double allumage : la MT4, poussée jusqu’à plus de 120 ch, va courir dans de nombreuses catégories, et obtenir de belles places d’honneur dans le championnat du monde des voitures de sport : 10 e en 1953, 4 e en 1954, 6 e en 1957, 5 e en 1958 et encore 4 e en 1961. C’est la plus connue des 0sca par ses multiples victoires de classes aux Mille Miglia, à Sebring avec Stirling Moss premier au général en 1954… Tandis qu’un exemplaire 1500 bat 12 records mondiaux de vitesse dont les 10 km à 261,38 km/h

La Type S qui lui succède bénéficie en fait d’une évolution du châssis de la MT4 : le train avant est identique mais le châssis est notamment élargi pour abaisser le centre de gravité. La grande nouveauté réside en son moteur repensé, plus compact, plus léger, avec une plus grande puissance au litre. C’est toujours un 4-cylindres double à arbre cames en tête, à vilebrequin 5-paliers, qui cubera de 750 cm 3 à 2 l. La Tipo S 187 (cylindrée unitaire) qui illustre ces pages est exceptionnelle à plus d’un titre. En ef - fet, le châssis 763 dispose encore de son moteur d’origine, numéro 763 AL, matching numbers, un 750 cm3 (aujourd’hui réalésé à 950 cm 3 ), qui a la particularité de bénéficier d’un rare bloc en aluminium (suffixe AL). Elle fut livrée neuve en octobre 1958 à Luigi Chinetti, l’ancien pilote devenu importateur Ferrari pour les Etats-Unis, qui la cède en 1959 à l’Ecurire Camoradi (Casner Motor Racing Division), propriété du flamboyant playboy américain Luscky Casner. Dans la tra - ditionnelle livrée blanche à bandes bleueus, elle sera notamment engagée aux 12 heures de Sebring (abandon), avant d’être rachetée par un certain Gordon Heald en 1960. Avec cette voiture de course encore dans le coup, il courra encore jusqu’en 1961, avec notamment une 3 e place de catégorie à Watkins Glen à la fin de l’année 1961. Elle restera ans la même famille jusqu’en 2004, année où elle est importée en France.

Choyée par son discret propriétaire, on a néan - moins pu l’admirer à plusieurs occasions lors du Tour Auto, où son inimitable patine et sa méca - nique prestigieuse ont fait tourner bien des têtes. À ce propos, on notera que la voiture est d’ores et déjà préinscrite pour l’anniversaire Osca qui se tiendra dans le cadre des très prisés Mille Miglia. Un billet d’entrée inespéré pour la plus belle course du monde, et pour bien d’autres épreuves de premier plan…

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue