MONET CLAUDE (1840-1926). 3 L.A.S. «Monet»... - Lot 179 - Aguttes

Lot 179
Aller au lot
Estimation :
5000 - 6000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 5 850EUR
MONET CLAUDE (1840-1926). 3 L.A.S. «Monet»... - Lot 179 - Aguttes
MONET CLAUDE (1840-1926). 3 L.A.S. «Monet» ou «Claude», Londres 16-18 février 1900, à SA FEMME ALICE; 3, 4 et 3 pages in-8 à en-tête du Savoy Hotel. Chronique au jour le jour de sa vie et de son travail à Londres. 16 février. Il veut écrire à Alice pour sa fête et «profite d'un moment où le soleil me gêne un peu (car il luit ce qui semble extraordinaire) [...] combien je suis malheureux de te savoir seule pour la première fois, combien je regrette d'être loin de toi. [...] Je t'envoie toutes mes tendresses avec de bons baisers. Je suis obligé d'être plus bref que d'ordinaire ayant à profiter du beau temps je vais travailler ici jusqu'à 4 h. de là à l'hôpital jusqu'à 6 et n'aurai que juste le temps de revenir m'habiller», pour dîner chez le docteur ami de Mr Hunter. «Encore tous mes baisers ma chérie et bonne fête. [...] Ton vieux qui t'aime Claude». 17 février, 4 h. soir. «Bonne journée de travail aujourd'hui malgré la pluie sans arrêt qui m'a empêché d'aller à l'hôpital à mon grand regret car ce que j'y ai commencé est admirable à faire et bien plus intéressant que ce que j'ai fait au Savoy. Enfin me voilà bien en train à présent mais que de mal car pas un jour n'est pareil. Hier du soleil avec une brume exquise, et un splendide coucher de soleil aujourd'hui pluie et brouillard à ce point que je t'écris à la lumière à 4 h. lorsque hier j'ai pu travailler jusqu'à près de 6 h.» Il est rentré à minuit de la soirée chez le Dr Payne: «j'ai dû endosser l'habit et bien m'en a pris car il y avait du monde des dames en décoleté, tout le monde presque parlant français, il y avait le directeur du British Museum, homme fort aimable et intelligent que j'avais rencontré jadis à Paris chez Durand»... Il s'étonne que la tempête n'ait rien détruit dans le jardin, mais s'inquiète du bassin... «Je te quitte car j'ai une longue lettre à faire pour Durand [DURAND-RUEL] à qui on est venu dire que pour l'exposition on était désolé de notre refus, mais que si nous voulions on mettrait une salle à notre disposition. Je n'avais pas besoin de ces tracas là. [...] Ton vieux Claude qui t'aime». 18 février. «Quelle belle journée aujourd'hui je m'en réjouis pour vous pensant que vous avez le même temps. Aussi suis totalement abruti tant j'ai travaillé travaillant à je ne sais combien de toiles». Il a reçu une invitation à dîner de Mme HUNTER: «Il y a deux jours elle était à Edimbourg où elle jouait sa fameuse pièce au théâtre avec ses filles et son mari toujours au profit des blessés, il paraît qu'elle va aussi la jouer à Londres, elle est infatigable. [...] voilà 2 jours qu'à cause du temps je n'ai pu sortir, et j'ai besoin de prendre l'air et de marcher. Je t'embrasse comme je t'aime ainsi que Germaine. Ton vieux Monet qui t'aime»...
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue