1959 LANCIA FLAMINIA GT TOURING

Lot 50
Aller au lot
Estimation :
10000 - 20000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 23 960EUR
1959 LANCIA FLAMINIA GT TOURING

Carrosserie Touring Superleggera

Intéressante base de restauration

Une des premières fabriquées


Titre de circulation américain

Véhicule dédouané

Châssis n° 82400*1096*

Moteur n° 82300*1434*


Dessinée par Pininfarina, la berline Lancia Flaminia fait ses débuts au Salon de Turin en 1956 et incarne l’automobile italienne de luxe. Succédant à l’Aurelia, la Flaminia en reprenait l’architecture, mais la construction monocoque était différente et les traditionnelles suspensions avant télescopiques laissaient place à une double triangulation avec ressorts hélicoïdaux plus modernes. Deux ans plus tard, toujours au Salon de Turin, est présentée par Lancia et Touring une version GT de la Flaminia. Construite sur un empattement réduit de 2 870 à 2 520 cm, elle est une réalisation Superleggera de Touring avec une ossature de fins tubes d’acier habillée d’aluminium. La ligne est élégante et l’habitacle lumineux grâce à une vaste lunette arrière. L’instrumentation est identique à celle de la berline, mais le volant est à trois branches et jante en bois. L’élégante sellerie en cuir se distingue par le dessin des dossiers à trois larges côtes dits « en trèfle ». Sous le capot, on retrouve un moteur V6 de 2,5 l disponible en simple puis triple carburateurs développant ainsi 119 puis 140 ch. Réputée pour son comportement moderne, ses quatre freins à disque, son essieu arrière de Dion et sa boîte 4-vitesses placée à l’arrière font de la Flaminia GT une voiture équilibrée et extrêmement agréable à conduire. La GT connaitra quelques évolutions : en 1962, une version GTL avec deux places d’appoint supplémentaires sera proposée et, en 1963, elle se verra équipée du nouveau V6 de 2,8 l. Au final 2 016 coupés toutes versions confondues auront été fabriqués par Touring. Notre Flaminia est sortie des chaînes le 22 octobre 1959, ce qui en fait l’un des tous premiers exemplaires fabriqués. Il présentait une carrosserie noire associée à un intérieur beige. Sous le capot, on retrouve le V6 de 2,5 l équipé d’un simple carburateur ; on notera qu’il s’agit bien de son moteur d’origine.

Cette auto de provenance américaine constitue une intéressante base de restauration.Elle a subi un choc avant droit largement réparable, et se présente presque complète : elle dispose par exemple de tous ses vitrages. Elle est accompagnée de son titre de circulation américain et de son attestation de dédouanement. Il s’agit là d’une auto rare en état sortie de grange qui permettra à son nouvel acquéreur d’engager une restauration complète lui permettant d’avoir une auto réellement restaurée, ce qui est rare pour ce modèle, la majorité des autos sur le marché ayant seulement bénéficié d’une peinture, mais rarement d’une restauration de la carrosserie.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue