1959 ALFA ROMEO BARCHETTA 1300

Lot 49
Aller au lot
Estimation :
55000 - 75000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 86 616EUR
1959 ALFA ROMEO BARCHETTA 1300

Carrosserie en aluminium

Témoin passionnant d’une époque révolue

Mécanique performante et éprouvée


Carte grise française de collection

Châssis n° AR146814641


Patrie de la Dolce Vita, l’Italie est un pays qui vit par passion. La passion pour les arts, la passion pour la gastronomie, la passion pour le sport, la passion pour l’automobile... On vous laisse compléter la liste ! Si les plus belles voitures ayant foulé les routes du globe ont presque toutes été dessinées par un atelier ou un designer italien, Pininfarina, Zagato, Bertone ou Touring pour ne citer qu’eux, il existait aussi des artisans indépendants, œuvrant dans une carrozzeria cachée dans la campagne, au fin fond de villages solitaires capables de réaliser les rêves les plus fous de leurs clients. Travaillant à l’oreille et au toucher seulement, ils devaient être capables de transformer une banale voiture en somptueuse automobile pour un jeune pilote ambitieux cherchant sa prochaine monture ou un riche gentleman driver voulant une voiture unique pour rejoindre sa propriété à la campagne. Les artisans dans ces officines utilisaient le plus souvent des bases mécaniques éprouvées, sur lesquelles ils greffaient des carrosseries en aluminium, spécialité nationale. Les plus célèbres d’entre eux ont grossi puis furent absorbés par des constructeurs ou devenus des préparateurs reconnus, tandis que les autres survivent aujourd’hui par le biais des voitures qu’ils nous ont offertes. La voiture que nous vous présentons aujourd’hui commence sa vie en tant qu’Alfa Romeo Giulietta. Elle verra sa vie chamboulée le jour où elle sera déposée chez uns de ses sorciers de l’alu, capable de transformer une simple berline en barquette digne des plus belles réalisations italiennes. Superbe sous tous les angles, ses lignes sont basses, tendues et parfaitement proportionnées, lui conférant une allure extrêmement sportive. Entièrement réalisée en aluminium, son poids contenu lui assure un comportement joueur  et des performances élevées grâce à son joli moteur à double arbre à cames en tête gavé par deux carburateurs Weber double corps. Dans l’habitacle on retrouve les composants qui font le charme de la marque milanaise avec cette fois-ci une position de conduite très basse et parfaitement adaptée pour les grands gabarits avec une dérive courant sur le capot arrière, rappelant les Ferrari 250 Testa Rossa de la même période. Montée sur des jantes à rayons, la voiture est équipée de freins à tambours aux quatre roues, ce qui est largement suffisant pour stopper l’auto. Vendue avec une carte grise française de collection d’Alfa Romeo Giulietta de 1959 et plusieurs factures d’entretien, cette voiture vient d’être révisée mais devra recevoir quatre pneus neufs.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue