1939 BENTLEY 4 1/4 Continental Saloon

Lot 39
Aller au lot
Estimation :
30000 - 40000 EUR
1939 BENTLEY 4 1/4 Continental Saloon

Rare carrosserie aluminium Pillarless Saloon by Mulliner

Le confort d’une Rolls

Très beau jus d’origine


Titre de circulation belge

Châssis n° B-69-MX


Dans les années 1920, Bentley étend sa notoriété et assoit sa réputation en remportant l’une des courses automobiles les plus en vues, et les plus exigeantes du moment : les fameuses 24 Heures du Mans. La firme britannique ne totalise pas moins de cinq victoires entre 1924 et 1930 (dont quatre consécutives entre 1927 et 1930). Malgré ces succès, Walter-Owen Bentley se trouve en grande difficulté financière, et se trouve contraint de céder l’entreprise qui porte son nom à son rival de toujours, Rolls-Royce. Si les nouvelles Bentley made in Derby (l’usine Rolls-Royce où leur production a été délocalisée) conservent un brin de sportivité, elles sont désormais conçues pour être élégantes et confortables. Ce sont en quelques sortes des Rolls-Royce bis. La « nouvelle » 3 ½ Litre sera ainsi produite jusqu’en 1936, avant d’être remplacée par la fameuses 4 ¼ Litre, selon les préceptes de W.-O. Bentley himself qui disait : « There’s no replacement for displacement », en français : rien ne vaut la cylindrée. Au milieu des années 1930, le développement du réseau routier sur le vieux continent permet aux fortunés européens de se déplacer rapidement entre leurs différentes propriétés. C’est pour satisfaire cette clientèle exigeante que Bentley présente la 4 ¼ litre, capable de rouler à plus de 150 km/h en plein confort, voir près de 200 km/h en version Continental (taux de compression et alimentation revus). Après avoir acheté un châssis, le client faisait carrosser la voiture au sein de l’atelier de son choix parmi la myriade de spécialistes sur le marché. La Bentley Derby 4 ¼ Litre sera produite à 1 234 exemplaires entre 1936 et 1939, remplacée en 1940 par la Mk V. Si la plupart des 4 ¼ Litre furent carrossées par Park Ward, la Bentley de la collection Anna Lisa est signée Mulliner (bien avant que ce carrossier ne passe sous la tutelle de Rolls-Royce et soit justement groupé avec Park Ward). Elle dispose en plus d’une très élégante carrosserie berline sans montants (pillarless en anglais) avec portes antagonistes, et qui a la particularité d’être en aluminium (alors que la plupart des 4 ¼ Litre furent en acier à cause du contexte militaire). La voiture présente une superbe patine, à peine émaillée de quelques éclats de peinture qui participent au charme de l’ensemble. L’intérieur en cuir vert de très bonne facture semble être celui d’origine, et nous noterons aussi la présence d’un toit ouvrant d’origine. La voiture est complète de tous ses éléments, jusqu’à la caisse à outils d’époque dans le coffre (quelques éléments manquent à l’appel). Le moteur n’est pas bloqué. Il s’agit en résumé d’une sublime Bentley Derby de la toute fin des années 1930, dans sa motorisation la plus désirable, qui semble nécessiter une remise en route avant de, à nouveau, transporter ses passagers à près de 200 km/h… dans le confort d’une Rolls-Royce.


Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue