1953 LANCIA AURELIA B22

Lot 25
Aller au lot
Estimation :
40000 - 60000 EUR
1953 LANCIA AURELIA B22

Eligible aux Mille Miglia

Produite à seulement 877 unités

Première voiture de série motorisée par un V6


Vendue sans carte grise

Châssis n° B22 - 1278


Depuis sa création en 1906, Lancia a toujours démontré une grande indépendance d’esprit et un défi aux conventions qui allaient définir la marque pendant des décennies. Présentée au salon de Turin en 1950 et produite jusqu’en 1958, l’Aurelia en est la parfaite illustration. Etablissant une tradition Lancia de l’après-guerre, la voiture porte le nom d’une voie romaine : la Via Aurelia, reliant Rome à Pise. Ce modèle incarne le haut de gamme de la prestigieuse marque Italienne à une époque où elle rivalise avec les meilleurs standards européens par la qualité de ses productions et l’avant-gardisme des solutions techniques retenues. Dans l’Aurelia, les qualités de confort, de luxe et de souplesse de conduite sont privilégiées. Conçue sous la direction de l’ingénieur Vittorio Jano, l’Aurelia occupe une place importance dans l’histoire puisqu’elle fut la toute première voiture de série à être motorisée un V6. Il s’agit d’un moteur à arbre à came central, unique en son genre à l’époque. Le type B10 ne dispose que de 1 754 cm3, tandis que le B22 qui nous intéresse, apparu en 1952, affiche une cylindrée de 1 991 cm3 grâce à une augmentation de l’alésage et de la course, portés respectivement à 72 mm et à 81,5 mm. La puissance obtenue est de 90 ch à 5 000 tr/min pour une vitesse maximum de 160 km/h. Des performances pleinement satisfaisantes pour une berline de tourisme. En plus de son V6, elle a été dotée d’une boîte de vitesses innovante et de freins à tambour montés à l’intérieur du véhicule. La Lancia Aurelia sera également la première voiture à être équipée en série de pneus radiaux. D’abord des 165SR400 Michelin X. Puis, les modèles sport seront chaussés de 165HR400 Pirelli Cinturato.

La Lancia Aurelia fut déclinée en plusieurs versions : une version berline (B10, B12, B15, B21, B22), une version sportive, la B20 GT, qui obtiendra de nombreuses succès en compétition, les glamour et très prisés B24 Spider et Convertible, ainsi que des châssis particuliers (B50 à B60). Pour les passionnés de Lancia, l’Aurelia est considérée comme l’un des trois plus grands modèles de la marque. Les deux autres étant la Lambda et l’Aprilia. Notre Aurelia avec son V6 de 90 ch à 5 000 tr/min, son arbre à cames spécial et son carburateur Weber double corps, appartient à la première série, dont seulement 877 exemplaires seront produits de 1952 et 1953. La documentation dont nous disposons fait état de sa couleur extérieure noire d’origine et d’une première immatriculation le 19 juin 1953 au nom d’un certain Ghezzani. Cette Aurelia est acquise deux ans plus tard par Leopoldo Ciglia qui la conservera jusqu’en 1961, année où elle est vendue à Lida Tinghi. Elle connaîtra encore deux propriétaires avant d’intégrer la collection Anna Lisa. Cette très intéressante berline sans montants permettra notamment à son futur propriétaire de s’aligner au départ des Mille Miglia, où le modèle fut engagé à l’époque. Il faut dire que son magnifique V6 est un modèle de technicité et de performances…

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue