1951 LANCIA ARDEA

Lot 22
Aller au lot
Estimation :
8000 - 12000 EUR
1951 LANCIA ARDEA

À l’avant-garde de l’automobile européenne

Première automobile de série dotée d’une boîte 5-vitesses

La petite soeur oubliée de l’Aprilia


Vendue sans carte grise

Châssis n° 21035


Avec tout leur modernisme et leur raffinement, les Lancia des années 1930 se contentèrent de faire prospérer le riche héritage du premier chef d’œuvre maison : la Lambda. Avec son V4, sa structure monocoque et sa carrosserie aérodynamique en forme d’œuf, l’Aprilia lancée en 1937, fut une petite révolution. En 1939, Lancia élargit encore son domaine d’activité en présentant l’Ardea, qui ressemblait à une version réduite de l’Aprilia avec, comme elle, un dos rond, un nez court et des portières sans charnière ni montant central, chic. Plus courte de 35 cm que sa grande sœur, l’Ardea revendiquait tout de même son originalité propre. La mécanique était un peu plus simple, avec notamment un pont arrière rigide, mais ne manquait pas pour autant de raffinement. Le moteur est encore un V4 à culasse hémisphérique mais avec une cylindrée de 903 cm3 (65 x 68 mm). Il développe 28,8 ch à 4 600 tr/min. La commande des soupapes du moteur Ardea est aussi ingénieuse que celle de l’Aprilia, mais plus simple grâce à ses culbuteurs disposés de biais. Les bielles étaient en aluminium et sa boîte de vitesses identique à celle de sa grande sœur. La petite Ardea eut un lancement entravé par la guerre et ce n’est qu’après 1945 qu’elle commença sa véritable carrière commerciale. Vittorio Jano, entré chez Lancia juste avant-guerre, créa avec la troisième série une version améliorée, avec coffre accessible de l’extérieur, un système électrique en 12 Volts et des amortisseurs Houdaille. Elle est lancée au Salon de Turin en septembre 1948. Elle se distingue surtout par sa boîte de vitesses à cinq rapports, grande première sur une voiture de série, avec quinze années d’avance. La quatrième et dernière série, comme l’auto présentée ici, débute le 16 novembre 1949 et comporte des modifications mécaniques importantes comme une nouvelle culasse en aluminium, un taux de compression plus élevé, un nouveau carburateur et une puissance portée à 30 ch. Malgré l’interruption causée par la guerre, la carrière commerciale de l’Ardea peut passer pour un succès : elle fut construite à 22 000 exemplaires jusqu’au début de l’année 1953. L’Ardea que nous vous présentons affiche une très élégante et rare couleur vert foncé. Elle nous apparait avec une très belle patine, fruit d’une restauration ancienne de qualité. Si l’intérieur fut également refait, les mites ont fait leur œuvre, et de nombreux trous sont à signaler. Il semble qu’une simple remise en route soit à prévoir avant de profiter de cette emblématique et performante Lancia 

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue