1953 PANHARD Dyna JUNIOR Cabriolet

Lot 11
Aller au lot
Estimation :
25000 - 35000 EUR
1953 PANHARD Dyna JUNIOR Cabriolet

Etat exceptionnel

Couleur unique

Trois places de front !


Carte grise française

Châssis n° 856121


Le projet de la Dyna Junior nait avec la volonté de Panhard de s’installer au Etats-Unis dès 1950. Fergus Motor, qui importe la marque française à New-York, suggère en effet à la firme de réaliser un petit roadster ludique. Convaincu, Jean Panhard lance le projet en utilisant pour base le châssis de la Dyna X. Le dessin de la carrosserie est confié à Di Rosa, qui travaille déjà sur les utilitaires Panhard. Le premier prototype est proposé à Fergus Motors en mai 1951 mais celui-ci n’est pas convaincu et se retire du projet en juin. Paul Panhard décide néanmoins de poursuivre les études de ce roadster pour l’adapter au marché français. Albert Lemaitre est alors missionné pour redessiner la carrosserie afin de présenter au Salon de Paris 1951. Compacte, basse, et toute en rondeur, la silhouette de la Dyna Junior est inédite. Contrairement à la Dyna X, sa carrosserie sera en acier, car plus simple à former et plus économique. La voiture est motorisée par le flat-twin qui a fait, après-guerre, la renommée de la marque, grâce à une technologie de pointe. Malgré sa faible cylindrée de 745 cm3, le petit bicylindre, dopé par un carburateur double corps Zénith, propulse l’ensemble à plus de 130 km/h. Avec un prix très attractif, la Dyna Junior remporte en franc succès dès sa présentation. La production artisanale est d’abord confiée à l’atelier de Di Rosa, avant d’être intégrée à la chaîne de production de l’usine d’Orléans en 1953. Cette même année, les Dyna Junior 5 CV et 5 CV Sprint apparaissent avec un moteur porté à 851 cm3 et un châssis amélioré permettant de supporter l’installation d’une banquette 3- places. Une version cabriolet fait également son apparition reconnaissable à ses vitres latérales. En 1954, elle connaitra une ultime évolution avec notamment la modification de sa face avant. La calandre « obus » héritée de la Dyna X, est remplacée par une simple entrée d’air ovale ornée d’une lame en aluminium. A défaut de hautes performances, la Junior se montre agile et amusante à conduire, même si le maniement de sa boîte est délicat et son freinage peu efficace. Inconfortable, guère étanche mais tellement vivante, on l’achetait pour le plaisir et on lui pardonnait tout. Sa production s’arrêtera en 1956 avec un total d’environ 4 700 exemplaires fabriqués. La Panhard Junior qui illustre ces pages est une rare version cabriolet 3-places dont la carte grise indique une mise en circulation en 1953, mais qui présente toutes les caractéristiques d’un modèle 1954, avec notamment sa nouvelle face avant. La voiture dispose d’un moteur 851 cm3 conforme, bien que de facture plus récente (moteur type S5 de 1956-1957). La restauration, qui date maintenant de près de dix ans, est tout simplement d’une qualité exceptionnelle, jamais vue sur un modèle similaire. La caisse fut bien sur mise à nu, et tout fut refait, sur les plans mécanique et cosmétique, dans les règles de l’art. La voiture est d’ailleurs très certainement plus belle qu’à sa sortie d’usine. La couleur orange, qui n’était pas au nuancier d’époque, fut choisie par son actuel propriétaire lors de la restauration. Nous vous offrons ici l’opportunité d’acquérir une Dyna Junior Cabriolet unique, pour un budget très inférieur au coût de sa restauration… Une occasion à ne pas manquer ! 

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue