1934 ROLLS-ROYCE 20/25 HP CABRIOLET FERNANDEZ & DARRIN

Lot 48
Aller au lot
Estimation :
120000 - 180000 EUR
1934 ROLLS-ROYCE 20/25 HP CABRIOLET FERNANDEZ & DARRIN

Un des deux cabriolets 20-25 carrossés par Fernandez & Darrin

Très bel état de présentation, restauration de grande qualité

Dossier de factures important


Titre de circulation anglais

Châssis : GRC 26 - Moteur : X4U


C’est en 1904 que la marque RollsRoyce sera fondée après la rencontre en 1902 de Henry Royce, l’ingénieur-mécanicien autodidacte de génie, et Charles Rolls, l’aristocrate passionné par tout ce qui roule. Mais c’est en 1906, au Salon automobile d’Olympia Hall, à Londres, qu’ils présentent la plus célèbres de toutes leurs créations, la 40/50 HP, aujourd’hui connue sous le nom de Silver Ghost (fantôme d’argent), en référence à la voiture numéro de châssis #AX201 peinte en gris argenté. C’est la première des « grosses » Rolls-Royce. Fabriquée à 7 874 exemplaires, c’est elle qui va asseoir la réputation de la vénérable firme anglaise dans le monde entier, à une époque où l’empire britannique domine le monde. Son moteur 6-cylindres (de 7 l de cylindrée, puis 7.4 l à partir de 1910) offre un niveau de fiabilité technique jamais vu auparavant sur une automobile et son superbe châssis propulse la marque dans le très haut de gamme et participera à sa réputation de « meilleure voiture du monde ». Réservées aux plus grands de ce monde, Royce-Rolls souhaite élargir sa gamme à partir de 1922 en proposant un modèle respectant ce qui a fait son ADN. La Twenty apparait alors avant que la suite ne devienne la 20-25 en 1929. Le moteur est toujours un six-cylindres en ligne à soupapes en tête offrant un silence et un raffinement remarquable. Sur les 3827 châssis produits par Rolls-Royce, la plupart furent carrossés par Park Ward, Thrupp & Maberly, Mulliner ou encore Hooper. L’histoire montrera que beaucoup de ces châssis seront carrossés comme la grande sœur avec une séparation chauffeur. Ce nouveau châssis, qui équipe GRC26 est donné pour 121 km/h. Au salon 1931 de Paris, le châssis de cette Rolls Royce était vendu 50 % plus cher qu’un châssis d’Hispano Suiza 32 CV et presque 25 % de plus que la 46 CV. Il présentait un tarif supérieur de 17 % à une Voisin douze-cylindres ou encore 83 % de plus qu’une Bugatti type 43 ! Le modèle que nous présentons est le deuxième des huit cabriolets sur base de 20-25 dessiné et construit par Fernandez & Darrin dans les années 30. A la fermeture de sa société Hibbard & Darrin, ce dernier prendra en 1932 comme associé le banquier parisien Fernandez, originaire d’Argentine. Profitant de nouveaux ateliers à Boulogne et d’un magasin d’exposition situé sur les Champs Elysées, Fernandez & Darrin équipera les meilleurs châssis du moment dans un style raffiné et aux finitions de grandes qualités. Le châssis GRC26 proposé est un élégant cabriolet Mylord, donc avec une capote en trois positions. Si la première partie de sa vie se déroula en Angleterre, elle fut vendue aux Etats-Unis dans les années 60. Son retour en Europe se situe à la fin des années 80 lorsqu’elle fut achetée par le magnat de l’immobilier Hans Thullin, célèbre pour avoir eu une Bugatti Royale mais aussi pour le scandale financier dont il fut à l’origine. Il s’en porta acquéreur mais ne put en profiter puisqu’elle fut revendue au propriétaire actuel en 1991. A cet instant, la voiture sera intégralement restaurée et ce avec le plus grand soin. La liste des travaux est longue et plus de 30 ans après, la qualité du travail effectuée est impressionnante. Le châssis et la carrosserie furent séparés et entièrement décapés. Repeints par la suite en deux tons, les lignes sont soulignées subtilement. Bien sûr, la structure en frêne et la carrosserie ont été complètement restaurées. Le moteur quant à lui fut aussi entièrement démonté et refait tout comme l’ensemble des périphériques, embrayage, différentiel, mais aussi les trains roulants avec un soin particulier pour les freins sans pour autant en modifier l’origine. Dans la collection de Claude Gratzmüller depuis mars 2012, elle reposait aux côtés de GNC 40, elle aussi carrossée par Fernandez & Darrin en 1934. Vendue avec son dossier historique attestant de l’ampleur des travaux effectués, l’acheteur y retrouvera des factures des plus grands spécialistes de la marque (Pilling, Penny, Pickles…). A son volant, il découvrira toute la noblesse de sa mécanique et pourra sans crainte prétendre aux plus beaux évènements historiques du monde. 

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue