1987 MERCEDES 420 SEC

Lot 30
Aller au lot
Estimation :
8000 - 12000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 13 930EUR
1987 MERCEDES 420 SEC

Incroyable état de préservation

136 000 km d’origine

Configuration intéressante


Carte grise française

Châssis n° : WDB1260461A334309


Pour la décennie 1970, Mercedes occupe le marché des coupés et cabriolets avec les fameuses R107 (roadster SL) et C107 (coupé SLC). Mais, dans cette génération-là, le coupé n’est ni plus ni moins qu’un roadster équipé d’un hard-top soudé, dont la ligne générale pâtit d’une plateforme trop courte (et d’un empattement trop long) et d’une élégance moindre. Pour les années 1980, les dirigeants de la firme de Stuttgart reviennent à l’essentiel, en concevant un coupé ex nihilo sur la base (raccourcie) de la berline W126. Et le coupé C126 sera pour beaucoup, comme le prétendent les brochures publicitaires, « la meilleure voiture du monde. » Le nouveau Sonderklasse Einsprintzung Coupé (SEC, classe S, injection, coupé) est dévoilé au Salon de Francfort de 1981. Pour son designer, Bruno Sacco (patron du design de la marque de 1975 à 1999), « cette voiture a le plus beau visage de toutes les Mercedes dont j’ai été le responsable du design. » En plus de cela (et contrairement à la R107 ou à la W126 berline), elle ne sera disponible qu’avec des moteurs V8, de quatre cylindrées différentes. A son lancement, la gamme se compose en effet des 380 SEC (204 ch) et 500 SEC (231 ch) ; à partir de 1986, les normes anti-pollution et le montage de catalyseurs qui font perdre 20 % de la puissance donnent naissance à la 420 SEC (218 ch, en remplacement de la 380 SEC) et à la « grosse » 560 SEC (300 ch). Jusqu’en octobre 1991, 74 000 Mercedes C126 SEC sortiront des chaînes de production. La 420 SEC que nous présentons, qui marque l’entrée de gamme de cette légendaire Classe S coupé à partir de 1986, se trouve dans un état d’origine assez incroyable. C’est en 2016 que son propriétaire actuel s’en porte acquéreur. Il n’a depuis parcouru que quelques centaines de kilomètres à son volant. Une étiquette de vidange témoigne ainsi d’une révision intervenue à 135 106 km en décembre 2016, alors que la voiture totalisait le jour de notre essai 135 699 km. Il n’y a que très peu de documents accompagnant la voiture, mais ceux-ci nous permettent néanmoins de savoir que la voiture fut vendue neuve en Allemagne. Elle fonctionne parfaitement bien, et comporte encore sa roue de secours neuve et sa trousse à outils, complète, en toile d’origine. Un état rare qui ravira les amateurs de la marque et du modèle les plus exigeants.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue