1962 PORSCHE 356 B SUPER 90

Lot 23
Aller au lot
Estimation :
20000 - 30000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 57 000EUR
1962 PORSCHE 356 B SUPER 90

Vendue neuve à Poitiers

Histoire intéressante

Saine et d’origine


Carte grise française

Châssis n° : 122267

Moteur n° : P 806271


Véhicule à restaurer entièrement, en l'état de semi-épave vendu sans contrôle technique.

À noter quelques pièces manquantes :

  • Lunette arrière
  • Pare-brise
  • Pare choc arrière
  • Echappement
  • Grille de capot arrière
  • Quelques pièces intérieures (centre de volant)
  • Ciel de toit


I conique et pouvant être considérée comme la première d’une lignée ayant assuré le succès et la solidité financière de la marque Porsche, la 356 est le socle sur lequel s’est bâtie la légende de la marque, faite de génie et de passion. La conception initiale de Ferdinand et Ferry Porsche était bonne. Moteur arrière, 4-cylindres à plat, refroidi par air, carrosserie profilée, fabrication de qualité, cet ensemble a évolué avec régularité, sérénité et rigueur, au point que l’on retrouve sur la 911 actuelle certains des ingrédients qui ont façonné la personnalité des premières Porsche. Baptisée pré-A, la première série se révèle aussitôt un succès commercial aux Etats-Unis et deviendra vite la voiture des stars. La légende était née. La 356 ici présentée est un modèle B Super 90. Vendue neuve en France au garage Buchet à Poitiers, celle-ci est de couleur blanche et l’intérieur est en skai marron. L’histoire de cette Porsche est tout à fait intéressante car celle-ci ne quitta jamais la campagne du centre-ouest de la France depuis sa mise en circulation le 12 novembre 1962. Elle est d’abord immatriculée 686 HT 86 puis est revendue en avril 1968 à un jeune homme de Niort qui l’immatricule 75 JB 79. La Porsche a 20 000 km au compteur  environ lorsque monsieur C. le propriétaire alors en promenade sur une route près de Niort évite de peu un accident dramatique avec un camion arrivant en face. La manœuvre est brutale et la Porche se couche dans le fossé. Plus de peur que de mal, aucun blessé à déclarer mais la voiture est abimée sur le flanc et le propriétaire ne pouvait pas engendrer les frais des réparations. Finalement le dépanneur et garagiste récupère la 356 accidentée dans le but de la refaire mais la voiture dormira au fond de son garage pendant 20 ans. Celui-ci la revend en 1985 à un autre garagiste qui stock la voiture sans y toucher non plus …. Jusqu’en 2021 ! 

La petite Porsche mérite aujourd’hui une vraie restauration, celle-ci est presque complète sauf des éléments de vitrages et des petites pièces intérieures. La base est très saine et le moteur d’origine est non bloqué. 

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue