BRETON André (1896-1966)

Lot 247
Aller au lot
Estimation :
500 - 700 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 520EUR
BRETON André (1896-1966)
P.A.S. «AB.» ; 1 page et demie in-4 sur feuillet de classeur quadrillé et perforé.
Réponses à un questionnaire en 23 points. «1 Pruderie. - Humilité.
- Sottise. 2 Cocteau. - Abbé Pierre. - Floriot. 3 Rome. - New York. -
Marseille. 4 La Fontaine. - Molière. - Voltaire. 5 Dieu. - Travail. - Patrie.
6 Justice. - Église. - Suffrage universel. 7 «Carrière». - Sport. - Tricot.
[...] 13 Napoléon. - Jeanne d'Arc. - Poincaré. 14 Pendule. - Pyjama. -
Cravate. 15 Rembrandt : Le Syndic des drapiers. - Raphaël : Vierge (au choix). Cézanne : Grandes Baigneuses»... Etc. La lecture du livre de Lancelot Lengyel, L'Art gaulois dans les médailles, est une révélation pour Breton qui, dès lors, s'enthousiasme pour le génie gaulois et l'art celtique. «[...] Le superbe album [...] dont nous gratifie
Lancelot Lengyel [...] vient à son heure faire la lumière. A son heure, parce qu'une effervescence très vive autour d'un sujet qui, sur le plan actuel, prend une importance et une acuité soudaines - ainsi des discussions autour de l'art abstrait - a toute chance d'en faire surgir du passé plus ou moins lointain un élément capital de décision et aussi de replacer la zone émergente du passé sous son vrai jour [...]». Alors que s'ouvre une querelle entre «partisans et détracteurs de l'art abstrait», Breton défend le Principe de la nécessité intérieure de Kandinsky et prône un retour aux «premiers signes». Breton reprend les propos de Lengyel pour qui «la forme grecque est née d'une vision anthropomorphique du monde qui fige le mouvement et cristallise l'émotion. L'art celtique, lui, jaillit d'une vision de l'infini qui dissout le concret et aboutit à l'abstraction du visible». «À la philosophie que cela suppose, conclut-il, et qu'on peut tenir pour celle des vraies lumières, les envahisseurs étrangers de l'an 50 ont substitué la leur dont on est à même aujourd'hui d'apprécier les méfaits. On doute que l'arrogance croissante de cette dernière suffise à éviter la répercussion sur tous les paliers de la vie, de mouvements artistiques, tels que le surréalisme et l'abstractivisme - l'un et l'autre accédant aux mêmes ‘forêts de symboles' dans la tradition retrouvée de l'art gaulois, en rupture complète avec l'esprit latin».
Publié avec quelques variantes dans la troisième édition revue et corrigée Le Surréalisme et la peinture en 1965.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue