COURBOULEIX Léon (1887-1972) - FLAUBERT Gustave (1821- 1880)

Lot 123
Aller au lot
Estimation :
600 - 800 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 758EUR
COURBOULEIX Léon (1887-1972) - FLAUBERT Gustave (1821- 1880)
Légende de Saint-Julien l'Hospitalier [Paris, circa 1940], livre illustré moderne accompagné de deux manuscrits autographes. In-4, 36 ff. Plein vélin blanc rigide, deux plats et dos enrichis de dessins originaux par Gaston HOFFMANN (peintre et illustrateur né en 1883) [le plat supérieur illustre le résumé de l'ouvrage tel que le donnait Flaubert : «l'histoire de St Julien l'Hospitalier, telle à peu près qu'on la trouve sur un vitrail d'église dans mon pays». Il s'agit en effet d'une scène de vitrail montrant le Christ emportant St Julien, fixée dans un encadrement néo-gothique armorié ; le plat inférieur est lui orné en son centre d'une composition cerclée d'épines illustrant saint
Julien portant à bout de bras un rocher et portant le regard vers une église en haut de la composition] ; dos illustré d'une statue cathédrale de saint Julien sous le titre manuscrit à l'encre noire ; signet rouge, couverture et dos conservés, étui de papier marbré doré (Adrien Lavaux).
Belle édition imprimée et illustrée d'eaux-fortes de Léon COURBOULEIX de l'un des Trois Contes de Flaubert, «une petite bêtise moyenâgeuse», comme il se plaisait à la qualifier.
Un des 285 sur papier Auvergne fait à la main (n° 70) signé par l'illustrateur sous le justificatif de tirage. 3 planches hors textes et 41 illustrations dans le texte. Couverture conservée avec portrait gravé de Flaubert.
Toutes les pages sont encadrées d'enluminures dorées et le texte imite l'écriture gothique et use de lettrines rouges.
Ouvrage enrichi d'une sanguine originale signée de Courbouleix (une des planches hors texte) représentant un chasseur dans la forêt.
Exemplaire néo-gothique peu commun et bien enrichi.
L'on joint :
- Manuscrit autographe intitulé De l'état de l'église en Gaule au VIème siècle, 2 pp. in-fol. à l'encre brune sur papier. Ensemble de notes historiques.
- Manuscrit autographe intitulé De Divinatione, 2 pp. in-fol. à l'encre brune sur papier. Ensemble de notes relatives à la lecture de Cicéron.
La plupart des passages cités en latin («si la Pythie ne parle plus...», «Cyrus avait rêvé...», «le songe des arcadiens...», etc.) sont traduits et situés avec la référence de leur chapitre. Deux sont restés en latin, légendés en regard : «lucidité extra naturelle des agonisants», «l'esprit de l'homme, en dehors de l'homme».
PROVENANCE Bibliothèque Bernard Le Dosseur (ex-libris) ; vente Franklin-Grout-
Flaubert, Antibes, avril 1931.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue