VOLTAIRE (1694-1778)

Lot 224
Aller au lot
Estimation :
3000 - 4000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 4 160EUR
VOLTAIRE (1694-1778)

L.A.S. «Voltaire», Montrond 6 février [1756], au président Richard de RUFFEY, à Dijon ; 2 pages in-4, adresse.
Belle lettre au président de l'Académie des sciences, arts et belles lettres de Dijon, sur la dénaturation de ses écrits.
Il est doublement flatté : «les vers que vous daignez m'adresser sont les meilleurs que j'aye jamais vus de vous. Vous voyez que ce sont les obstacles qui font les succès, et que c'est souvent d'un terrain ingrat qu'on tire le meilleur parti». Il aurait aimé les entendre de sa bouche, mais sa «déplorable santé» l'en a empêché ; mais le conseiller le Bault le «mettra peutetre en etat de faire le voiage s'il continue a me faire avoir un aussi bon cordial que son vin»... «L'Histoire de la guerre de 1741 dont vous me parlez est une rapsodie miserable tirée d'une partie de mes manuscrits qu'on m'a volez. Tout y est tronqué, et estropié. Cette prétendue histoire ne va que jusqu'à la bataille de Fontenoy. Il y a quelques années qu'on me vole ainsi mon bien et qu'on le dénature pour le vendre. On met sous mon nom des ouvrages que je ne connais pas ; on defigure ceux que jay faits. Il faut prendre patience. Il y a de plus grands maux dans le monde sur terre et sur mer»...
Correspondance (Bibl. de la Pléiade), t. IV, n° 4354 (p. 685)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue