HUGO Victor (1802-1885)

Lot 141
Aller au lot
Estimation :
4000 - 5000 EUR
HUGO Victor (1802-1885)

L.A.S. «Victor Hugo», H.H. [Hauteville House] 25 juin [1865 ?], à Eugène
RASCOL ; 2 pages in-8 sur papier bleu.
Contre la peine de mort.
[Eugène RASCOL dirigeait le Courrier de l'Europe, hebdomadaire publié à Londres.] «Voulez-vous me permettre d'abuser de vous pour deux obligeances.
1° Si vous savez où demeure et vit le Freemasons' Magazine, lui envoyer ce pli. 2° - gros service à rendre à un jeune et beau talent. M. E. PILOTELL, peintre parisien d'un grand avenir, a fait un très beau dessin sur la peine de mort ; c'est dramatique et saisissant ; mais saisissant jusqu'à pouvoir être saisi. De là, épouvante des éditeurs de Paris qui n'osent publier cette estampe. Connaissez-vous à Londres un éditeur qui serait plus brave ? Acheter ce dessin à M. Pilotell, et le publier, ce serait rendre deux services, l'un au talent, l'autre à la vie humaine. La bonne Angleterre fait terriblement fausse route en ce moment avec ses pendaisons à huis-clos. Rien de plus hideux. Vous avez éloquemment et vaillamment protesté»... Il part pour Bruxelles, et rentrera en octobre à Guernesey, où il attend Rascol : «Votre couvert est toujours mis, vous le savez, à ma table de famille»... [Le peintre et caricaturiste de presse Georges Labadie, dit PILOTELL (1844-1918), remplaça André Gill à L'Éclipse et fonda sans succès le Gamin de Paris (1866) et La Feuille (1867). Très actif aux côtés des insurgés durant la Commune, fondant La Caricature politique, il dut vivre ensuite en exil et mourut à Londres.]
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue