GOUNOD Charles (1818-1893)

Lot 53
Aller au lot
Estimation :
400 - 500 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 395EUR
GOUNOD Charles (1818-1893)

L.A.S. «Ch. Gounod», [avril ? 1852], à Ivan TOURGUENIEV ; 2 pages in-8, cachet sec de la Collection Viardot.
Annonce de son prochain mariage.
«Vous allez peut-être en rire ? [...] Je vais me marier. J'épouse une des filles de ZIMMERMANN : elle a 23 ans, elle est bonne, très bonne, on ne peut mieux élevée, pleine de sens, de jugement, de bons et nobles sentiments, et je lui crois les qualités de caractère propres à faire le bonheur de la vie intérieure - l'avenir dira si j'ai bien fait : en tout cas j'ai agi avec autant de tranquillité et de mesure qu'il m'était possible d'en mettre, et avec la certitude d'unir ma vie à une nature excellente. La famille toute entière me reçoit dans son sein avec toute la cordialité désirable. [...] J'aurai pour belle-mère une femme d'un véritable mérite [...] Ma mère est extrêmement heureuse de cette alliance, ainsi que nos excellents amis VIARDOT qui connaissent depuis si longtemps ma nouvelle famille et qui n'en pensent que du bien et un très grand bien»... Il espère que Tourgueniev a bien reçu «ma petite bourriche de musique»... La semaine prochaine, il va entrer dans «l'étude des chœurs d'Ulysse», espérant que la représentation aura lieu fin mai : «Je vous donnerai des nouvelles du sort de cette seconde tentative musicale au théâtre : je ne sais pas du tout ce que je dois en espérer». Il lui dit adieu, l'engageant à faire des chefs d'œuvre : «ne vous endormez pas dans l'opulence : annoncez-nous des succès»... [Le 31 mai 1852, Gounod épousera Anna ZIMMERMAN, l'une des filles du célèbre professeur au Conservatoire. Entretemps, à la suite de ragots, les Zimmerman avaient obligé Gounod à renvoyer à Pauline
Viardot son cadeau de mariage, le brouillant ainsi avec celle qui fut son amie et protectrice.]
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue