CONSOLE D'APPLIQUE rectangulaire à fond de...

Lot 177
Aller au lot
Estimation :
20000 - 30000 EUR

CONSOLE D'APPLIQUE rectangulaire à fond de...

CONSOLE D'APPLIQUE rectangulaire à fond de glace en placage d'acajou marqueté de fins filets d'encadrements en ébène. Montants antérieurs en gaine d'angle à buste d'Égyptiennes et pieds drapés en bronze doré. La ceinture dissimulant un tiroir, libéré par un poussoir, est ornée de trois médaillons à têtes de Minerve, motifs à feuilles d'eau et palmettes et d'étoiles. Base socle à cornière moulurée en bronze doré. Dessus de marbre blanc à doucine renversée. Marque au Fer LPO couronné (Marque de Louis Philippe d'Orléans de 1821 à 1830). Attribuée à Martin-Eloi Lignereux et à Pierre Philippe Thomire pour les bronzes. Époque Empire, vers 1804
H. 99; L. 156; P. 52 cm
Cette console pourrait être attribuée à Martin-Eloy Lignereux, marchand-mercier, spécialisé dans la création de mobilier, d'objets d'art et d'arts décoratifs de luxe.
Sa boutique parisienne était très prisée et les meilleurs artisans étaient invités par la maison Lignereux à concevoir des meubles et objets «d'un goût nouveau».
Plusieurs éléments décoratifs nous mettent sur cette voie :
- Le médaillon à tête de Minerve fait par Thomire pour Lignereux que l'on retrouve sur un bureau plat conservé au Musée des Beaux-Arts de Montréal (2009.13.1-3).
- Le décor des bustes d'Égyptiennes à tresses nouées ou non, par Thomire, ornant les deux cabinets à décor de pierres dures vendus par Lignereux au Prince Régent d'Angleterre en 1803, la bibliothèque vitrée de la reine Hor­tense au Château d'Arenenberg, la console et la commode à l'anglaise du mobilier du Général Moreau, conservés aujourd'hui à Fontainebleau (n° F. 3491 et F. 103).
- Les motifs du tiroir «à culot à enroulements et palmettes» identiques à ceux des deux consoles attribuées à Lignereux, livrées pour le boudoir de Madame Mère au château de Saint Cloud, et conservées aujourd'hui à Fon­tainebleau.
Cette attribution plausible reste néanmoins incer­taine. On sait que Jacob Desmalter se fournissait également chez Thomire et que certains de ses meubles comportent les mêmes éléments décoratifs.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue