Bernard Buffet (1928 - 1999)

Lot 47
Aller au lot
Estimation :
60000 - 80000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 71 500EUR
Bernard Buffet (1928 - 1999)

Cerises dans un compotier, 1957

Huile sur toile, signée et datée sur le côté droit, numéroté V30 au dos

54 x 65 cm 21 17/64 x 25 19/32 in.


Un certificat d'authenticité de la Galerie Maurice Garnier en date du 5 janvier 1999 sera remis à l'acquéreur.


PROVENANCE

Galerie Pams, Antibes, 1986

Collection privée, Lorraine

Collection privée, France


Bernard Buffet

«Est-ce que vous avez un grand projet en cours ? Oui. Peindre. Toujours peindre.»- Bernard Buffet lors de son entretien avec Jean-Marie Tasset pour Le Figaro, 1992 “


Bernard Buffet (1928-1999), considéré comme l'un des peintres majeurs du XXe siècle en France, est une figure centrale du mouvement Expressionniste. Bénéficiant très tôt de l'engoue­ment du public, il a aussi été décrié par la critique. La presse s'empare de son image qu'elle fait osciller entre «peintre de la misère des jeunes après la guerre» et «peintre millionnaire de la misère». Au milieu des années 1950, il fréquente la vie artistique et nocturne de Saint-Germain des Prés dont font partie Françoise Sagan et les existentialistes. Ces années marquent pour Bernard Buffet le début de la collaboration avec le galeriste Maurice Garnier qui toute sa vie exposera et défendra son oeuvre.

À partir de 1956 et jusqu'en 1976 c'est la période que le musée d'art moderne de la ville de Paris qualifie comme «La fureur de peindre/ Le tournant». Le succès de Bernard Buffet est à son apogée en 1958 alors qu'il se sépare de Pierre Bergé avec lequel il entretenait une relation passionnée et fait la rencontre de son épouse Annabel Schwob qui partagera sa vie pendant plus de quarante ans. C'est également en 1958 que la Galerie Charpentier organise la première rétrospective de son oeuvre. Des émeutes y auront lieu en raison de l'affluence. Cent tableaux de l'artiste y sont exposés ainsi que la déclaration suivante :

«À notre époque où chacun sait tant de choses, où l'intelli­gence n'a oublié personne, je dois reconnaître que je ne sais rien, que le génie ne m'a pas visité, puisque je suis obligé de tellement travailler, et que l'intelligence ne m'a pas rencontré, car depuis le temps que je pense, je n'ai pas encore compris ce qui semble être l'évidence pour la plupart.»

Déclaration de l'artiste affiché dans l'exposition «Cent tableaux, de 1944 à 1958» à la Galerie Charpentier


Toute sa vie durant, Bernard Buffet peindra des natures mortes. Elles viendront scander son OEuvre comme un leitmotiv, et on peut y retrouver un caractère intemporel par la nature même de ce genre. L'artiste présente en réalité un inventaire personnel des objets familiers qu'il peint chez lui : paniers à bouteilles, dessous de plats, et compotiers. Cerises dans un compotier peint en 1957 reprend les lignes acérées et les tons ocres si caractéristiques de la période d'après-guerre de Bernard Buffet. Le compotier, objet du quotidien, côtoie les cerises, fruits destinés à murir puis pourrir. L’immobilité du genre de la nature morte permet d’entamer une réflexion sur l’instant présent, sur la vie et la mort, thèmes chers à Bernard Buffet.

AC2021

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue