GIOVANNI ANTONIO BURRINI BOLOGNE, 1656 - 1727

Lot 19
Aller au lot
Estimation :
1000 - 1500 EUR
GIOVANNI ANTONIO BURRINI BOLOGNE, 1656 - 1727
Le Martyre de sainte Catherine d'Alexandrie
Plume et encre brune sur papier 36,5 x 22,9 cm
The Great Martyr of saint Catherine
Pen and brown ink 14 3/8 x 9 in.
Giovanni Antonio Burrini est un peintre baroque et rococo de l'école bolonaise.
Dans son Histoire de l'Académie de
Bologne (1737), Lo Zanotti le décrit dans les termes suivants: “un homme que la nature a doté d'un talent merveilleux et un peintre qui a pris l'élan de la nature pour seul modèle, dont la fougue et la vivacité se manifestent ouvertement aux yeux de tous.”
En effet, issu d'une famille modeste, Burrini intègre dès l'âge de 13 ans l'atelier de Domenico
Maria Canuti (1625 - 1684) puis celui de Lorenzo
Pasinelli (1629 - 1700). Un voyage à Venise chez le gentilhomme Giulio Cesare Venenti (1609 - 1697) et de nombreuses imitations des maîtres anciens lui permettent de développer une forte propension à changer de manière de dessiner et à s'approprier différents styles.
Notre dessin met en scène le martyre de sainte
Catherine, thème également exploré dans un tableau du même nom commandité par la famille
Albergarti pour décorer l'autel familial, situé dans l'église Sainte-Catherine de Bologne. Dans ce dessin, nous reconnaissons le style qui caractérise
Burrini; une frénésie désordonnée du trait, un glissement précipité de la main, une “fougue presque agressive” (Eugenio Riccomini, Giovanni
Antonio Burrini) du geste, particulièrement visible dans les traits du visage gros et sommaires du bourreau contrastant avec la douceur caressante du visage et de la nuque de sainte Catherine.
Burrini a produit de nombreux dessins qui lui ont été attribués à la fin du XXe siècle et ont alors permis de redécouvrir un dessinateur très doué et surprenant. Il a fait l'objet d'une longue monographie d'Eugenio Riccomini.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue