1905 Demeester Voiturette Torpedo 8 cv

Lot 22
Aller au lot
Estimation :
20000 - 30000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 106 560EUR

1905 Demeester Voiturette Torpedo 8 cv

Rarissime…

Dans la même famille depuis 1966

Etat de conservation exceptionnel

Carte grise française

Chassis : 2975


Passionné de course de motos et de voitures, Léon Demeester associé à Dominique Lambejack - plus tard concessionnaire Bugatti à Paris - fondèrent en 1905 la société Demeester dans une petite usine de Courbevoie. Rapidement, ils proposèrent une petite voiture à quatre cylindres de 8 ch (1 104 cm’, 68 x 76 mm), munie d’une boite de vitesses à trois rapports à engrenages toujours en prise et d’un système de transmission par cardan. Les voitures pouvaient également être équipées d’un monocylindre 358 cm3, d’un 4 cylindres de 1104 cm3 ou d’un 1303 cm3 de 10 ch produit à partir de 1907. Quelques modèles d’une puissance plus élevée prirent part à des courses pour voiturettes - notamment à la Coupe des voiturettes - en 1908 et 1909 en marge du Grand Prix de Dieppe. La Demeester était curieusement appelée « Type Sultan » lorsqu’elle s’engageait en course et cela était certainement dû au fait qu’elles étaient bourgeoises comparé à leurs concurrentes de la catégorie. Malgré une excellente qualité de fabrication, des couts de production trop élevés et les délais de livraisons freinèrent l’ardeur des quelques clients. Au final, Demeester stoppa sa production en 1913. Impossible de dire combien d’exemplaire existent encore, le modèle que nous présentons serait le seul connu à ce jour…


Dans la même famille depuis 55 ans, ce Torpédo est un modèle de 1905 équipé du moteur 4 cylindres de 1 104 cm3. Acheté en 1955, il n’a plus roulé depuis de nombreuses années mais se présente dans un état exceptionnel. Parfaitement conservé, ce véhicule possède encore sa carrosserie d’origine si particulière se rapprochant encore des voitures hippomobiles avec une petite porte d’accès à l’arrière. Complète, la voiture possède encore ses phares Besnard, des roues à bâton avec serrage Demeester, ses réservoirs Chaussons frères et son radiateur d’origine. Superbe, il ne fait aucun doute que la sellerie est celle d’origine, et si celle-ci est craquelée par endroit, il serait dommage de la remplacer. Il est évident que la voiture fut restaurée par le passé mais cela fut fait intelligemment sans dénaturer l’ensemble. D’ailleurs, en retirant intégralement le capot du châssis on peut découvrir la teinte vert clair d’origine de la carrosserie. Voir cette voiture au London Brighton serait logique compte tenu de la rareté de cette voiturette. Réservée aux ancêtres construits avant le 31 décembre 1904, certaines exceptions ont déjà été faites par le passé…


SANS RÉSERVE

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue