LAURENCIN Marie (1883-1956)

Lot 19
Aller au lot
600 - 800 EUR

LAURENCIN Marie (1883-1956)


L.A.S. «Marie Laurencin» ou «Laurencine», 7 rue Masseran [Paris 1952]-1953 et s.d., à une amie; 11 pages in-12.
Jeudi 18 décembre [1952]. Elle est couchée avec la bronchite. «Quoi qu'il arrive qu'on ne publie aucune de mes lettres surtout celles à
Guillaume APOLLINAIRE que possède Madame Apollinaire. Le livre d'Adéma [Guillaume Apollinaire, le mal aimé, 1952] ne m'a pas fait de bien. Il ne comprend rien»... [Début 1953 ?]. «Je voudrais avoir mon appartement - même les médecins ont craint pour Suzanne et deux étages pour elle»... 30 mars 1953. «À l'honneur dans le Figaro littéraire est une belle photo. J'étais contente. Aucune nouvelle de l'appartement. Le comte E. de BEAUMONT m'expulse c'est son droit - puisque je suis propriétaire même d'un appartement depuis 1929.
Je veux réhabiter mais le comble c'est que l'avoué de mon côté me conseille de le vendre. Heureusement les avocats ne pensent pas de même - et où irai-je ? Il est curieux comme on peut m'envoyer à la rue»... 2 mars. «Pour l'exposition rue du Beaujolais je n'ai rien préparé du tout - que faire encadrer les deux dessins de Louise Faure-Favier qui a gardé précieusement tout ce que lui ai donné depuis les temps les plus reculés. [...] Vous verrez la préface de Jean PAULHAN - auquel je n'aurais pas eu l'idée de m'adresser vous pensez bien. Les serpents ne m'attirent ni même les tortues - trop intelligents»... - «Jeanne Salmon très malade à St Joseph depuis un mois. André SALMON un preux dans son malheur»... - Elle renvoie l'article, «très bien. J'ai fait quelques petites remarques pour la précision»...
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue