ANDRÉ LHOTE (1885-1962)

Lot 44
Aller au lot
8 000 - 12 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 10 400 EUR

ANDRÉ LHOTE (1885-1962)


Portrait de femme, 1924
Pastel sur papier, signé en haut à gauche
65.5 x 50.5 cm - 26 x 19 5/8 in.
Nous remercions madame Dominique Bermann Martin d'avoir aimablement confirmé l'authenticité de cette oeuvre.

PROVENANCE
Galerie Martin Bres, Marseille
Collection privée, Marseille

L'immense talent de l'artiste se lit dans ce portrait tout d'abord grâce à la technique adoptée qui est celle du pastel. La matière volatile rend son utilisation difficile et la délicatesse des teintes, des lignes et des contrastes, que l'on retrouve ici, démontrent l'adresse et l'aisance du peintre. Au premier regard il est intéressant de noter que les modelés sont rendus grâce à l'opposition d'une gamme chromatique froide et d'une seconde chaude. Pourtant en observant plus attentivement l'oeuvre, il apparait que les teintes considérées comme chaudes, sont aussi des froids, les rosés utilisés ne sont pas des couleurs chaudes. Le maître parvient à créer un contraste en réchauffant des froids par des couleurs encore plus froides.
C'est ainsi que le modelé apparaît et que le corps de la jeune femme se dévoile. La stature monumentale et presque architec­turale de cette femme est amplifiée par le fait qu'elle occupe tout le cadrage et ne laisse d'espace à rien d'autre. La draperie blanche, dont elle est vêtue fait bien sûr référence aux caryatides et à la statuaire grecque, ce qui lui confère un air grave et hors du temps, qui impressionne et force au respect. La position, le buste de face et le visage de profile, du modèle est plein de sens : Lhote était un fervent admirateur de l'Egypte ancienne. Le visage de la jeune femme n'est pas en reste, les yeux et les sourcils soulignés de noir, s'étirant vers la tempe, les joues fardées, le nez aquilin se détachant du fond ainsi que la chevelure de jais évoquent à chacun les figures peintes dans les tombeaux égyptiens.
Néanmoins, ce pastel est d'une modernité absolue et très inspirée du cubisme alors en vogue dans les années 20. Lhote à travers ce portrait, crée l'image d'une Cléopâtre, reine d'Egypte, moderne et avant-gardiste.
 
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue