ANDRÉ MAIRE (1898 - 1984)

Lot 66
Aller au lot
18 000 - 20 000 EUR

ANDRÉ MAIRE (1898 - 1984)


L'ile de la Cité et Notre Dame, 1958
Paravent articulé, 4 panneaux.
Huile sur panneaux, signée et datée en bas au centre du panneau de gauche.
170 x 180 cm - 67 x 70 7/8 in. 

ANDRÉ MAIRE 
Né à Paris en 1898, André Maire est très vite encouragé par son père dans une voie artistique. En effet, ce dernier l'inscrit dès son plus jeune âge à l'école de dessins de la place des Vosges.
C'est à cette période que l'artiste fait la rencontre de l'homme qui deviendra pour lui un véritable mentor tout au long de sa vie, le peintre et poète Emile Bernard.
Après l'école de dessin, il poursuit sa formation artistique à l'école Natio­nale des Beaux-arts de Paris et rejoint l'atelier d'André Devambez. Il rentre ensuite à l'Académie de la Grande-Chaumière, connue pour avoir ouvert la voie à l'art indépendant et appréciée pour son esprit de création pure.
Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, il est mobilisé. Conseillé par Emile Bernard, il termine son service au sein de l'infanterie coloniale. Cette expérience crée en lui un besoin de voyager qui ne le quittera plus. Il arpente le monde entre l'Indochine, l'Italie, notamment Venise où il épouse la fille de son mentor, mais éga­lement l'Afrique. En 1946, il remporte le grand prix de l'Afrique Occidental Fran­çaise (AOF). Son voyage le plus marquant sera très certainement l'Asie, où il restera près de dix ans. Nommé professeur de dessin et de modelage à l'école supérieur d'architecture d'Hanoï, il découvre le Laos, le Vietnam et le Cambodge.
Il décide de rentrer en France à la fin des années 1950, où il restera, excepté un dernier voyage à Madagascar et en Mar­tinique, jusqu'à la fin de ses jours.
L'exceptionnel paravent que nous vous présentons dans cette vente se dévoile au spectateur comme une très belle synthèse de l'oeuvre de l'artiste. Réalisé juste après son retour d'Asie, nous pouvons y trouver des influences de son voyage mêlées d'un réel témoignage de son identité française. En effet, le paravent, objet originaire de Chine, est caractéristique de la culture asia­tique. Celui-ci est habituellement orné d'un paysage délicatement peint. André Maire reprend ici cette coutume mais décide d'y ajouter non pas un paysage d'Asie mais bien une vue emblématique de la ville de Paris, l'île de la cité.
 
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue