VAN DONGEN KEES (1877-1968)

Lot 187
Aller au lot
Estimation :
7000 - 9000 EUR
VAN DONGEN KEES (1877-1968)

Réunion de quinze lettres autographes dont une comportant un dessin original, quatorze signées et trois cartes postales autographes signées adressées à «madame Van Dongen».
Paris, septembre-octobre 1925, ensemble de 32 pages in-4 et in-12 à l'encre sur papier, avec 15 enveloppes autographes.
Sympathique correspondance de l'artiste à sa maîtresse Léo (Léa) Jasmy, qu'il appelle madame Van Dongen, alors qu'elle est en voyage en Italie. Van Dongen lui décrit sa vie quotidienne, rythmée par le travail: «[...] pense au pauvre Kiki qui doit travailler - à son âge - pour gagner sa vie et celle de sa mère dénaturée.» et les ventes de tableaux: «Les affaires ? J'ai déjà raté trois affaires et donc perdu 120000 francs, c.à d. affaire Bollack portraits d'enfants50000 plus entendu parler. Affaire Devambez le père Weil que j'ai rencontré et avec qui on a parlé de l'illustration d'un livre 30000 frcs. plus de nouvelles».
Probablement en réponse à son amante qui s'est trouvée grossie et brunie, Van Dongen lui rétorque: «J'ai beaucoup engraissé moi aussi mais pas bruni, cette vie de boeuf m'engraisse et comme je n'ai rien à t'écrire je te dessine au dos de cette lettre mon dernier portrait». Il s'est représenté debout, appuyé contre une table et fumant la pipe.
Deux de ces lettres comportent des dessins et quelques mots de Pierre Plessis, ami de Van Dongen.
L'on joint: 1 lettre autographe signée de Jenny, Sacerdote avec un paragraphe autographe de Kees Van Dongen, [s.l.n.d.], 2 pages in-8; 1 carte postale signée Guy à madame Van Dongen, Bordeaux, 9 octobre 1925, 1 page in-12; et 1 carte postale signée F. Fleming-Jones aux Van Dongen, Berlin, 2 octobre 1925, 1 page in-12.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue