GEN PAUL (1895-1975)

Lot 43
Aller au lot
12 000 - 18 000 EUR
Laisser un ordre
Votre montant
 EUR
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

GEN PAUL (1895-1975)

Clown violoniste
Huile sur toile, signée en haut à droite
Oil on canvas, signed upper right
100 x 59 cm
39 3/8 x 23 1/4 in.
Nous remercions le Comité Gen Paul d’avoir inclus cette oeuvre dans sa documentation.
PROVENANCE
Collection privée, Dubaï

GEN PAUL
Eugène Paul, dit Gen Paul, né en 1895 à Paris, est un peintre, dessinateur, graveur au burin et lithographe expressionniste français. Gen Paul est d’abord formé pour construire des meubles décoratifs. Lors de la Première Guerre Mondiale, il est blessé deux fois gravement et perd une jambe. Durant la Seconde, Gen Paul est proche d’Otto Abetz, des milieux collaborationnistes et antisémites, mais échappe à l’épuration à la fin de la guerre. Il se lie notamment d’amitié avec Louis-Ferdinand Céline, et, autodidacte, est notamment qualifié de « peintre de Montmartre ». Par le dynamisme et le mouvement de ses peintures, certains considèrent Gen Paul comme le précurseur des formes de l'Expressionnisme abstrait des années 1950. En 1934, il est officiellement reconnu pour ses contributions à l'art français et reçoit la Légion d'honneur.
Clown violoniste révèle les influences cubistes et constructivistes dont s’est inspiré Gen Paul; du visage multifaces à la manière de Picasso, aux aplats de couleurs de Cézanne. Dépourvus d’espaces blancs qui traduisaient l’agitation de Corrida et Quatuor à cordes , par exemple, les teintes vives en ressortent davantage, d’autant plus qu’elles sont complémentaires. Les tons verts du costume répondent ainsi au rouge du corps et du fond, semblant traduire l’ardeur du musicien et l’animation d’un public que l’on devine en arrière-plan. Un des talents de Gen Paul est finalement d’exprimer le mouvement et l’expression propres à chaque instrumentaliste. «Mon musicien je ne le fais pas objectivement, je joue avec lui». Les doigts démesurés et déconstruits traduisent l’agilité des mains sur l’archer, le visage révèle une face passionnée et joyeuse, puis une autre, mélancolique, probablement à l’image du morceau joué. De même, les angles démesurés des épaules semblent traduire l’entrain et la vivacité des gestes du violoniste.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue