Alfa Romeo GIULIETTA SZ CODA TRONCA 1962

Lot 152
Aller au lot
550 000 - 750 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 670 380 EUR

Alfa Romeo GIULIETTA SZ CODA TRONCA 1962

Historique suivi depuis l’origine
Ex 24h du Mans 1963, Targa Florio 1964,
1000 Km de Monza, etc…
Intégralement restaurée en 2012

Titre de circulation anglais
Châssis : AR10126*00197
vendue sans contrôle technique

Voulue par Alfa Romeo au début des années 50, la Giulietta sera présentée dans sa version initiale en 1954 au salon de Turin. Fort du succès commercial que remporte la petite Alfa, le modèle sera décliné en plusieurs versions et connaîtra de nombreux succès en compétition notamment grâce à l’accord passé entre le constructeur italien et le carrossier Zagato aboutissant à la conception d’une version au dessin mieux profilé et à la carrosserie allégée en aluminium. Ainsi naîtra la Giulietta SZ (Sport Zagato) dont à peine plus de 200 exemplaires au total seront fabriqués. Cette série limitée sera déclinée dans une version SZ Coda Tronca aussi appelée SZ2, produite à seulement une trentaine d’exemplaires. C’est l’un d’eux, le châssis 00197 que nous vous présentons dans ces pages.
Cette Alfa Romeo Giulietta SZ Coda Tronca fut livrée neuve à Bologne et fit ses premiers tours de roue en compétition aux 1000 Km de Paris 1962, aux mains de Giampiero Biscaldi et Romolo Rossi, engagée par la Scuderia Sant Ambroeus. Pour sa première course, elle terminera 16ème au classement général et 4ème de sa classe. Elle participera ensuite aux 24 heures du Mans en 1963, toujours avec la Scuderia Sant Ambroeus mais se verra disqualifiée à cause d’un ravitaillement en huile trop tôt dans la course. Elle n’aura parcouru que 70 tours. En 1964 alors qu’elle est désormais la propriété du Comte Girolamo Capra, elle se classe 21ème de la Targa Florio. Lui aussi membre de la Scuderia Sant Ambroeus, Capra prendra part cette même année aux 1000 Km du Nürburgring, au Mugello GT Grand Prix, ainsi qu’au championnat d’Italie de course de côte. Pour sa quatrième saison de compétition, la Giulietta 00197 sera engagée à son ultime manche du championnat du monde d’endurance et signera une très belle 6ème place au général des 1000 Km de Monza 1965. En fin de saison le Comte Capra fait l’acquisition d’une Alfa Romeo TZ et vend la SZ à Danilo Parnetti qui prendra part au championnat d’Italie de la montagne pour la saison 1966. Anecdote amusante, une vidéo d’époque l’illustre en action aux mains de Parnetti, intercalée entre le passage d’une Abarth OT 1300 et d’une Ferrari 275 LM.
Sa carrière sportive terminée, cette SZ Coda Tronca rejoindra la superbe collection du japonnais Yoshi Hayashi au début des années 80 où elle côtoie plusieurs années quelques autres consœurs dont la Giulia Sport Speciale Pininfarina, une TZ et une Sprint Stradale. Elle traversera le Pacifique pour rejoindre une vingtaine d’années après la collection de Bruce Bradburn, puis Peter Hageman qui l’inscrira à Pebble Beach en 2008. Exposée à Rétromobile en 2010, elle devient alors la propriété d’un nouveau collectionneur français qui lui fera retrouver le chemin des circuits en participant à une manche du très exclusif plateau Trofeo Nastro Rosso (Peter Auto) regroupant les plus authentiques Ferrari 250 GT SWB, Maserati 300 S et autres Ferrari 275 GTB. Quelques mois plus tard, elle revient dans la Sarthe pour la cinquième édition du Mans Classic portant le n°58. Désireux de poursuivre sa carrière en compétitions historiques, son nouveau propriétaire fera restaurer l’auto en Angleterre chez le spécialiste Alfaholics qui prendra soin de remettre la voiture dans la configuration du Mans en 1963. Arrivée en Angleterre en février 2011, la voiture est alors intégralement mise à nue et la mécanique démontée pour être remise à neuf. Les vitres étaient rayées, mais toutes les pièces d’origine en plexiglas ont été conservées après avoir été sablées et polies. Elle reviendra à la compétition en 2014 avec une participation au Tour Auto puis au Mans Classic. C’est alors qu’elle fait l’objet d’un article de Mick Walsh à l’été 2015 dans l’incontournable Classic & Sports Car. Gentleman Driver connu et reconnu dans le milieu des courses historiques, c’est le regretté Jean Brandenburg qui en fait l’acquisition en 2017. Préparée comme toutes ses autos dans les ateliers d’Yvan Mahé, la Giulietta roulera en 2018 à trois reprises en compétition avec son nouveau propriétaire, à Spa, une nouvelle fois au Mans Classic et enfin au Rallye des Légendes Richard Mille. Pièce Maîtresse de la Collection Jean Brandenburg, cet exemplaire est vendu avec un deuxième moteur 1600 cm3, un deuxième pont et une deuxième boîte de vitesse.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue