Alpine A310 V6 «POISSON DIEPPOIS» L’unique Alpine A310 V6 des 24 Heures du Mans 1977 et 1978 1974

Lot 142
Aller au lot
300 000 - 400 000 EUR

Alpine A310 V6 «POISSON DIEPPOIS» L’unique Alpine A310 V6 des 24 Heures du Mans 1977 et 1978 1974

Voiture mythique encore équipée
de son moteur du Mans 1977 !
Historique limpide et restauration
intelligente en 2018 chez Equipe Europe
Dans les mains de son premier et unique
propriétaire/pilote pendant 40 ans
Déjà inscrite au Mans Classis 2020
Unique, belle et performante

Peu de voitures peuvent se vanter d’être célèbres par leur livrée, leur palmarès, leur histoire, leur performance ou encore leur rareté. L’Alpine A310 V6 que nous avons l’honneur de présenter aux enchères aujourd’hui est de celles-ci !

Aux prémices de l’histoire :
Débutant sa vie comme le premier prototype usine A310 V6, l’illustre pilote Mauro Bianchi participa à sa mise au point. En effet, en 1974 l’A310 apparaît comme sous motorisée, il est donc décidé par Alpine d’y installer un moteur prototype, mis au point par une nouvelle équipe de jeunes ingénieurs de l’usine Renault Gordini de Viry Châtillon. Partant du bloc moteur du V6 PRV, les ingénieurs vont mettre au point un moteur 2,8 litres très léger à injection Lucas, avec des culasses spécifiques et une distribution typée compétition développant 300cv, soit le double d’un PRV ! Boite de vitesse ZF provenant des prototypes A210 du Mans et caisse allégée de 310 1600, complètent l’ensemble. Ainsi équipée elle est dévolue à Mauro Bianchi, pilote et metteur au point de la marque de Dieppe. Dès les premiers tours de roues à l’hiver 74/75 sur le circuit de Dijon, l’auto s’avère ultra performante au point de tourner 3 secondes plus vite que les meilleures GT du moment! Les résultats sont là mais les budgets sont trop importants, Renault décide alors d’arrêter le projet et remise ce prototype usine dans un coin du service compétition…
Un homme :
Nous sommes en 1975 lorsqu’un inspecteur technique au service après-vente de la marque de Dieppe découvre le prototype, remisé bien à l’abri des regards. Dénommé Bernard Decure, il parvient grâce à l’aide de Mauro Bianchi à en faire l’acquisition le 14 avril 1976, mais sans son moteur « Boudy ZGS1 » qui était retourné à Viry Châtillon. Pilote reconnu sur circuit et en courses de côtes au volant d’un prototype de berlinette Gr.5 lors des saisons 75 et 76, il n’a qu’un seul objectif, présenter la voiture aux 24 Heures du Mans…
Une livrée haute en couleur  pour une course de légende :
Comme tous les pilotes privés, seul un sponsor permettra à Bernard Decure d’avoir « les moyens de ses ambitions ». Sans aller bien loin, c’est à la Chambre de Commerce gestionnaire du port de pêche qu’il trouvera son financement en échange de la promotion du poisson pêché dans ce port réputé avec le slogan « Poisson Dieppois, Poisson de Choix » : celui-ci donnera définitivement son appellation à l’Alpine A310 prévue pour le Mans 1977 !
Les 24 Heures du Mans 1977 :
Aidé par des passionnés travaillant chez Alpine, l’auto est préparée conformément au règlement de la catégorie GTP des 24 Heures. Le kit carrosserie du prototype fut remplacé par le kit ailes larges « groupe 5 » déjà vu depuis la fin 1976 sur la 310 de rallye mise au point pour Fréquelin et qui devait être championne de France en 1977. Un gros aileron et un bouclier complètent l’aérodynamique de la voiture. Cette carrosserie, particulièrement belle et agressive, permettra de monter des jantes très larges à écrou central, mises au point spécialement par Camille GOTTI pour Bernard Decure. De même, le freinage fut profondément modifié avec des disques ventilés de Citroën CX et des pinces de freins ATE à 2 et 4 pistons. Réservoir de 90 litres, vitres latérales et un moteur V6 PRV développant 225 cv développé avec l’aide de la Française de Mécanique de Drouvin dans le Nord complètent la panoplie.
Jacky Cauchy, un fin pilote de course de côte, bien connu pour courir sous le surnom « cochise » sur une berlinette ex-usine et bien sûr le célèbre normand, champion du monde des rallyes et titulaire de multiples victoires : Jean Luc Thérier, accompagnent Bernard Decure… Entre pluie et beau temps, l’A310 Poisson Dieppois parviendra à arracher la 51ème position sur la grille de départ et après 11 heures de course, le Poisson Dieppois pointe à la 29ème place ! Malheureusement dans la nuit, des problèmes de chauffe moteur de plus en plus fréquents conduisirent l’équipage, la mort dans l’âme à l’abandon à 6h47.
La cause de la panne sera détectée au démontage : un tube d’eau positionné dans la poutre avait une fuite après de nombreux démontages… Presque rien, mais l’aventure marquera les esprits, et la belle A310 rentrera au panthéon de l’histoire de la marque Alpine par la belle aventure humaine qu’elle représentait, jointe à une ligne à couper le souffle et une décoration qui fera date.
Les 24 Heures du Mans 1978:
Bernard Decure décide alors de réinscrire l’Alpine au Mans 1978. Le sponsor change, il s’agit de Behar Électricité Moteur et la déco devient bleu et blanche. Le moteur est nettement amélioré, permettant d’atteindre 290cv. Malheureusement, après plusieurs gros problèmes aux essais (feu moteur, casse de transmission) l’Alpine se retrouve suppléante de la Lancia Stratos Turbo châssis long numéro 89 engagée par l’écurie Aseptogyl avec Christine Dacremont et Mariane Hoepfner. L’A310 portant le numéro 73 ne prendra pas le départ de ces 24H du Mans.

Une voiture de course dans les mains de son pilote/propriétaire pendant 40 ans : Bernard Decure ne cessera de courir avec cette voiture. Améliorant encore ses performances et étoffant un peu plus son palmarès. Course de côtes et Championnat européen des circuits jusqu’en 1983, elle prend finalement sa retraite en 1986. Quelques années après, Bernard Decure lui redonne sa bien connue décoration « Poisson Dieppois, Poisson de choix ». Depuis, elle fut exposée sur de nombreuses manifestations historiques de premiers ordres. Dotée d’un historique limpide, elle est conviée au célèbre concours Le Mans Heritage Club en 2014 réunissant 24 châssis ayant participé aux 24 Heures du Mans. Vendue en 2017 à trois amis collectionneurs désirant lui redonner vie, elle est envoyée chez Equipe Europe en 2018 pour une remise à niveau. Sans toucher à son authenticité indiscutable, 129 000 € sont investis. Ses performances au Mans Classic 2018 attestent de son potentiel. Déjà engagée au Mans Classic 2020 dans le plateau 6, son inscription sera offerte à son acquéreur !

Le moteur actuellement installé dans le « Poisson Dieppois » est celui à carburateurs qui équipait la voiture lors du Mans 1977, mais évolué par Marc Guerbeur (ingénieur moteur chez Renault) pour atteindre 240 cv. Dep

Dans l’Histoire de la marque Alpine, la participation de l’Alpine A310 «  Poisson Dieppois » aux 24 H du Mans 1977 occupe une place à part et aura contribué à construire l’image de la marque française auprès des amateurs. Plotée par des privés, même si ceux ci étaient pour la plupart issus de l’usine de Dieppe ou de Renault, elle est une histoire de Gentlemen drivers… l’essence même des 24 Heures du Mans !

Vendue avec un important stock de pièces, cette voiture est surtout accompagnée d’un dossier historique extraordinaire. Certificats officiels d’Alpine Renault, factures d’achat, fiche techniques, documents sportifs des 24 Heures du Mans et courriers de l’ACO. Notes de Bernard Decure, de Jacques Chenisse et de Mauro Bianchi sur l’intérêt de cette voiture, etc…
 
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue