AC ACECA FORD V8 260 1955

Lot 127
Aller au lot
160 000 - 200 000 EUR

AC ACECA FORD V8 260 1955

Conduite à gauche d’origine
Puissance du moteur Ford V8 4.3l
21 000 € de frais en 2019

Carte grise française de collection
Châssis : AEX542


Le succès en compétition de la Tojeiro Sport de Cliff Davis poussa AC Cars à mettre le modèle en production en 1954, sous le nom d’Ace. La carrosserie de la voiture de Davis, très inspirée de la Ferrari 166 MM barchetta, fut reprise, de même que le châssis échelle et la suspension indépendante inspirée des Cooper imaginés par John Tojeiro, mais le moteur restait le vénérable six cylindres 2 litres à course longue AC. Ce moteur à arbre à cames en tête remontait à 1919 et avec ses modestes 80 ch (plus tard 100 ch) donnait à l’AC des performances respectables, même si elles n’étaient pas spectaculaires. Très peu de modifications furent apportées à l’Ace et à l’Aceca en dehors du changement de moteur en 1956, quand le plus puissant six cylindres 2 litres Bristol (jusqu’à 130 ch) fut disponible, ou vers la fin de production, lorsque le moteur 2, 6 litres de la Ford Zephyr fut également proposé. La combinaison entre un châssis qui tenait bien la route et un rapport poids/ puissance intéressant – avec le moteur Bristol, la voiture atteignait 190 km/h – permit de glaner de nombreux succès en course, son meilleur résultat étant sa septième place au classement général et première de sa classe au Mans en 1959 ! Selon l’ouvrage AC in details de Rinsey Mills, AEX542 est l’une des rares Aceca livrées neuves aux Etats-Unis le 30 décembre 1955 par l’importateur Michell & Pauli. A l’origine de couleur Ford Opal Blue avec un intérieur en cuir noir, nous savons qu’elle fut remisée suite à un accrochage au début des années 1970. Entière démontée et réparée avec des pièces refabriquées par l’usine de Thames Ditton, sa restauration est achevée en 1976. Cependant, ce n’est qu’en 2012 en Arizona qu’elle réapparait dans sa teinte actuelle (Sterling Metallic Gray) avec un moteur V8 Ford 260 (4.3l). Côté performance, la voiture accueille sans difficulté cette puissance supplémentaire, sans pour autant dénaturer le comportement de l’auto grâce à des dimensions et un poids similaires au six-cylindres d’origine. Achetée aux enchères à Pebble Beach en 2015, son propriétaire actuel a fait de nombreux frais afin de peaufiner sa conduite pour la modique somme de 21 840 € chez Classic Garage dans le 91, réputé dans le milieu des voitures historiques : Mise en place d’une direction assistée électrique, installation de  freins à disque à l’avant, deux 2 pompes à essence, un ventilateur électrique plus important, un nouveau réservoir de 60 litres et une jauge ainsi qu’un Trip Master… Comme peu d’Aceca ont été exportées, cette voiture est une rare conduite à gauche d’origine. Mêlant élégance et sportivité, elle se rapproche de sa cousine la 289 Cobra tout en conservant l’agrément et le confort du coupé.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue