FACEL VEGA Facel II 1962

Lot 126
Aller au lot
290 000 - 340 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 336 600 EUR

FACEL VEGA Facel II 1962

Seulement 182 exemplaires construits
La quintessence du luxe à la française
Très rare à la vente

Titre de circulation Belge
Châssis : HK2B113

Facel Vega, voilà encore un nom qui résonne à l’oreille de tous les amateurs de belles voitures. Cette marque hélas disparue est bien encore inscrite dans l’esprit de chacun et résonne comme un synonyme de luxe et de performance à la Française. Fondé par Jean Daninos en 1939, les Forges et Ateliers de Construction d’Eure-et-Loire (FACEL) étaient spécialisées dans la chaudronnerie aéronautique et la fourniture de métal embouti. Après-guerre, la société produisit des carrosseries pour Panhard, Simca et Ford France, avant de se lancer dans la construction automobile pour son propre compte avec le lancement de la Facel Véga au Salon de Paris en 1954. La Véga, une luxueuse grande routière devait son nom à la plus brillante des étoiles de la constellation de la Lyre et arborait une carrosserie coupé d’une extrême élégance. Ne trouvant pas de moteur français approprié, à la puissance suffisante, Daninos s’était tourné vers les États-Unis pour trouver le V8 Chrysler de sa voiture, avec le choix entre une transmission automatique par bouton-poussoir ou une boîte manuelle. Ainsi lancé en 1961 au salon de Paris, celle qui concurrencera autant les Ferrari 250 que les Mercedes 300 SL sera présentée comme le « coupé 4 places le plus rapide du monde » La production de sa devancière, la HK 500, s’était élevée à environ 500 exemplaires entre 1958 et 1961, celle de la Facel II culmina à 182 unités avant que la marque ne sombre dans la faillite en 1964.
La Facel 2 que nous vous présentons fut construite en octobre 1962 et commandée aux USA par l’agent local Mr Hoffman de New York. De couleur gris argent et à l’intérieur cuir rouge, elle est équipée de la boite automatique 3 vitesses « torqueflite », des roues fils Borrani et de l’option climatisation. La Facel quitte les USA et atterrit en Finlande dans les années 1990. Elle est alors revendue à un amateur Anglais en 2001 qui confie sa voiture en vue d’une restauration à un garage Hollandais. Elle est repeinte alors en rouge bordeaux et l’intérieur est désormais magnolia. En 2002 elle change de main et reste en Hollande jusqu’en 2013. Elle change alors de couleur pour ce magnifique bleu irisée qui l’habille aujourd’hui. Le collectionneur actuel monsieur M s’en porte acquéreur en 2015 et immatricule la voiture en Belgique. Monsieur M n’aura de cesse d’entretenir avec soins sa superbe auto. On peut noter en février 2017 une révision de la boite de vitesses et du système d’allumage (facture de 6400 €) puis en septembre 2017 une grande révision générale par le garage « Amicale Facel Vega Hollande B.V » pour plus de 17 000 € sur facture. Il ne fait aucun doute que la voiture fut très bien entretenue, et notre essai nous le confirmera. Contact, moteur et un doux grondement s’échappe des échappements. Levier de vitesse sur D et la machine fabuleuse va se mouvoir sans effort. Le V8 est volontaire et coupleux, inutile pourtant d’aller chercher les 355 ch disponibles pour apprécier notre essai. Les freins fonctionnent parfaitement et suffisent à stopper les 1600 kg bien lancés. Nul doute que Jean Daninos a réalisé une prouesse qui en 2020 est encore moderne dans la circulation actuelle. La prouesse du compromis entre un V8 américain, une finition à l’anglaise, le comportement d’une italienne et le chic d’une robe de soirée parisienne.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue