Jaguar XJ6 CABRIOLET 1988 Collection Francis Staub

Lot 109
Aller au lot
15 000 - 25 000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 21 864 EUR

Jaguar XJ6 CABRIOLET 1988 Collection Francis Staub

Très belle présentation
Carnets d’entretien originaux
Faible Kilométrage

Carte grise française
Châssis : SAJJNADW4DA149631

Auréolé de la fantastique image que lui a apportée l’iconique Type E, Jaguar lui cherche une digne remplaçante et planche dès 1969 sur le projet codé XJ 27. Ce n’est pourtant que le 10 septembre 1975 que la nouvelle Grand Tourisme de Coventry est dévoilée à la presse. Il s’agit du Coupé XJ-S équipé du V12 de 5,3 litres développant 285 chevaux. Point fort de ce coupé charmeur, son châssis inspiré des berlines XJ privilégie équilibre et confort, secondé par un silence de fonctionnement appréciable, ainsi qu’un équipement de série généreux. Côté carrosserie, Jaguar fait produire en 1983 chez le carrossier anglais Tickford une variante découvrable de type Targa baptisée Jaguar XJ-SC. Disponible dans un premier temps avec une motorisation 3,6 litres, cette version découvrable accueille un V12 en 1985. Ce n’est qu’au printemps 1988, soit treize ans après la sortie du Coupé, que Jaguar présente officiellement une XJ-S V12 cabriolet entièrement découvrable réalisée avec le concours du carrossier Karmann.
La XJ-S cabriolet V12 que nous vous présentons ici fut livrée neuve le 13 juillet 1988 par la concession British Motors à Monaco. Son premier propriétaire, Mr. Jerry Tassone prendra soin de l’entretenir au service après-vente de la concession British Motors jusqu’en 2001, en atteste son carnet d’entretien original. Elle sera par la suite entretenue par son nouveau propriétaire à Nice puis rejoindra la collection de Francis Staub quelques années plus tard. Aujourd’hui créditée de 41 900 kilomètres au compteur ce qui semble être son kilométrage d’origine, cette Jaguar XJ-S cabriolet se présente en bon état général. La carrosserie est en bon état, l’intérieur en cuir présente bien et la mécanique est en bon état de fonctionnement tout comme la capote électrique. Le contrôle technique passé en février 2020 présente néanmoins quelques défauts qui nécessiteront une révision (frein de stationnement, source lumineuse à l’avant gauche, défaut d’étanchéité). Il s’agit objectivement d’une très belle auto, peu kilométrée et présentée à ce jour à une estimation attractive.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue