CHARLES X (1757-1836) Roi de France

Lot 1332
Aller au lot
600 - 800 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 2 600 EUR

CHARLES X (1757-1836) Roi de France

L.A.S. «Charles Philippe», Edimbourg 13 janvier 1796, à Joseph, comte de PUISAYE; 2 pages in-4.

Relative à la réorganisation de l'armée de Bretagne, à la suite de l'expédition de Quiberon (23 juin-21 juillet 1795).
Il a été informé en détail de la démarche qu'une partie des officiers de l'armée de Bretagne ont faite à son égard, et il a reçu les deux lettres de Puisaye. «Soiés bien sur que je suis très loin de rien prejuger de defavorable sur votre fidelité et votre conduite, et que je desire vivement etre dans le cas de vous rendre une justice complette. Mais cette malheureuse affaire a eu trop d'eclat, pour quil ne soit pas necessaire quelle soit entierement eclaircie. Le Cte de MOUSTIERS que j'ai revetu au nom du Roi du titre de Commissaire de S.M. auprès des Royalistes de la Bretagne et pais adjacents, est muni de pouvoirs suffisants pour terminer cette affaire, avec autant de justice que d'impartialité. En attendant, j'ai pensé que le bien du service du Roi exigeoit absolument que je vous appelle auprès de ma personne, pour me rendre un compte exact de l'etat des choses en Bretagne, et pour me mettre ainsy a portée de regler d'une manière positive, la conduite que je dois tenir, et celle que je dois prescrire aux armées Royalistes, pour hater ma prompte reunion a ces françois aussy fideles qu'intrepides, et pour executer tout ce qui cooperera le retablissement du Roi mon frere sur son Trone»... Il l'invite à donner connaissance de cette lettre au Conseil général, et à remettre au prince de ROHAN, commandant pendant l'absence de Puisaye, tout ce dont il devrait être instruit; «le Cte de Moustiers se chargera d'obtenir du commandant de la marine anglaise, un batiment qui puisse vous porter promptement et surement dans les ports d'Angleterre»...
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue