BOLIVAR SIMON (1783-1830).

Lot 7
Aller au lot
Estimation :
2500 - 3000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 4 550EUR

BOLIVAR SIMON (1783-1830).

« El Libertador », héros et libérateur d’Amérique du Sud. L.S. « Bolivar », Guanare (Venezuela) 25 mai 1821, à Alejandro OSORIO ; 3 pages in-4 (légères rousseurs) ; en espagnol ; sous chemise demi-maroquin rouge.

importante lettre politique et militaire, un mois avant la bataille décisive de Carabobo, sur la libération prochaine du Venezuela et de la Colombie, et ses interrogations sur son propre rôle politique. Bolivar fait ici état des préparatifs qui se déroulent en vue de l’importante bataille de Carabobo, qui eut lieu un mois plus tard, le 24 juin 1821. C’est avec Bolivar à leur tête que les patriotes d’Amérique du Sud défirent les royalistes espagnols dans les plaines proches de Caracas, libérant ainsi pratiquement le Venezuela (intégré à la Grande Colombie) du joug espagnol. Le général Camilo LA TORRE commandait les Espagnols. C’est avec l’aide des volontaires anglais et irlandais que le général José Antonio PÁEZ et ses Llaneros (hommes des plaines) mirent en déroute l’aile droite des Espagnols tandis que la cavalerie des patriotes les écrasait en plein centre. Bolivar cite en outre deux personnalités importantes : Francisco Antonio ZEA (1766-1822), qui fut le suppléant de Bolivar au Congrès du Venezuela, et premier vice-président de la Grande Colombie ; et Francisco de Paula SANTANDER (1792-1840), qui succéda à Bolivar à la présidence de la Grande Colombie de 1819 à 1827. Il a reçu de très bonnes nouvelles : La Torre se dirige sur Caracas avec ses meilleures troupes, on dit que cela est dû à l’insurrection de la capitale. Le fait est qu’un événement très important l’a conduit là-bas parce que le rapprochement de BERMUDEZ ne suffit pas, l’armée de MORALES est en mesure de le repousser toute seule. Une lettre du Père d’Ospinos affirme que lorsque les troupes sont arrivées à Caracas, le Colonel Monagas est mort avec son bataillon de Valence, et que celui qui fait courir la nouvelle a vu à Valence ceux qui ont émigré de Caracas. Il fait également état
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue