BARNEY NATALIE CLIFFORD (1876-1972)

Lot 3
Aller au lot
Estimation :
8000 - 10000 EUR
Résultats avec frais
Résultat : 10 400EUR

BARNEY NATALIE CLIFFORD (1876-1972)

« l’Amazone », femme de lettres américano-française. 28 L.A.S. « Natalie Clifford Barney », 1901-1916, à Pierre LOUŸS ; environ 75 pages formats divers, la plupart in-8 ou in-12 (une écrite en marge d’une coupure de presse), 2 à son chiffre, quelques en-têtes (Hôtel Regina, Hôtel d’Albe, Hôtel La Pérouse, ou à ses adresses), 24 enveloppes ; en français (trois avec quelques lignes en anglais).
Très belle correspondance de la grande figure de l’amour saphique à l’auteur des Chansons de Bilitis. Natalie Clifford Barney (1876-1972), surnommée « l’Amazone » par Remy de Gourmont, arriva adolescente à Paris avec sa mère Alice, peintre et écrivain. À la mort de son père, elle hérita d’une grande fortune qui lui permit de jouer un rôle important dans le Paris de la Belle Époque. Ouvertement lesbienne et d’une grande indépendance d’esprit, d’une très grande beauté, elle attira à elle nombre de femmes, avec qui elle eut des liaisons : la poétesse Renée Vivien, dont le souvenir vivace se lit dans ces lettres, Lucie Delarue-Mardrus, Élisabeth de Clermont-Tonnerre, Romaine Brooks, entre autres. Elle écrivit des poésies, des mémoires et des pensées, et souhaita faire de sa vie une véritable œuvre d’art. Sa maison devint un salon littéraire influent où se croisaient des personnalités venues des deux côtés de l’Atlantique : Rodin, Rilke, Joyce, Robert de Montesquiou, Gertrude Stein, Isadora Duncan, Ezra Pound, Colette, Cocteau, André Gide, Marie Laurencin, Sylvia Beach, Truman Capote, Marguerite Yourcenar, et bien d’autres. La jeune femme sollicite les conseils littéraires de Pierre Louÿs, qu’elle considère comme un maître, notamment pour la publication de ses Cinq petits dialogues grecs en 1902, et elle se confie à lui, évoquant sa passion pour Liane de Pougy puis son attachement pour Pauline Tarn, Renée Vivien en littérature. Après avoir fait paraître Quelques Portraits, Sonnets de femmes, recueil de poèmes illustré par des dessins de sa mère, Natalie Clifford Barney voulut f
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue