ARTAUD (Antonin). 1896-1948.

Lot 228
4 000 - 5 000 €

ARTAUD (Antonin). 1896-1948.

Tapuscrit avec ajouts et corrections autographes «La vieille boite d'amour Ka-Ka.». Paris, 31 décembre 1946. 7 pages petit in-8 montées sur onglets, relié en un vol. in-8, demi-veau havane, plats en bois des îles aux lames articulées, premier plat titré, sous emboîtage de bois des îles, dos titré (Antonio P. N.)
Réquisitoire contre l'amour et la sexualité, en réponse à une proposition de Gilbert Lely de collaborer à un numéro spécial de la revue Variété.
Artaud dénonce «l'Indiscrétion fondamentale» d'une telle demande, expliquant qu'il n'a depuis longtemps plus rien à dire sur l'amour: C'est un sentiment que j'ai cru avoir et comprendre au temps où je me faisais sur la vie des idées fausses [...] mais amour dans le sens on pourrait dire alchimique du terme, jamais. [...] Ce que j'en pense, à part cela, est pour moi. Pour moi seul, et j'interdis à qui que ce soit d'en parler, me parlant à moi-même, d'en parler en même temps que moi. Je crois, d'ailleurs, maintenant que ce sentiment s'appelle la haine, et pour moi il s'appelle flagellation d'une haine dont je ne sais même plus ou elle me mènera (...). Puis, évoquant ses années d'internement à Rodez et ses rêves de lubricité à la fois salaces et chastes, il s'enflamme et parle de l'amour comme d'une chose intou­chable dont on ne parle que bouche obstruée sous combien d'étages de terre, désespérant de «Madame la Poésie», révoquant toute idée de bonheur. De ses nuits, il ne reste qu'une machine de rouille «ai­mantée entre le sang et la merde d'être appelée sexualité. (...), rien qui déserte plus l'amour, qui soit plus loin de l'idée de l'amour que la machine qui sert à baiser, à copuler et à forniquer. C'est en désespoir de l‘amour que tous les vieux singes dans le Ramayana, inventèrent la machine obtuse, la vieille boite d'humus caca, appelée sexe, anus et ça. Ça quoi? La langue de gouine en pente, qui dans les soupentes de l'esprit frétille au dessus de cela. Le désir du magma: Ka-Ka. Et que le souffle, de Ka en Ka, finisse par étranger la vierge. Et après on verra». Le post-scriptum qui clôt sa lettre accuse encore et toujours la boite à merde. C'est le vieux chipoteur du Sinaï qui a répandu l'amour essence mais n'a-t-on jamais pensé que fricoter dans les essences (infinitésimaux de principe, principes, embryons, larves du magma) c'était faire entrer tous les microbes qui sont les prurits d'esprit, truies, escarbilles de la vie.
Par l'intermédiaire de Marthe Robert et d'Arthur Adamov, cités dans ce texte, Artaud est sorti de l'asile de Rodez en mai 1946, revenant à Paris à la fin de cette année-là. Hébergé dans une clinique mais libre de ses mouvements, il meurt le 4 mars 1948.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue