FONTAINE DE TABLE en porcelaine de la Chine…

Lot 101
15 000 - 20 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

FONTAINE DE TABLE en porcelaine de la Chine…

FONTAINE DE TABLE en porcelaine de la Chine ornée de cygnes en porcelaine de Meissen Epoque Louis XV - vers 1750
H: 35 - L: 27 - P: 18 cm
BIBLIOGRAPHIE C.Dauterman, Wrightsman catalogue, t.IV, n°177, pp. 399-401
Cette fontaine de table présente un corps cylindrique en porcelaine blanche à motif de treillis surmonté d'un couvercle en porcelaine blanche terminé par un panache de roseaux en tôle vernie au naturel. Deux anses simulant des roseaux en bronze doré encadrent le corps. Un robinet, lui aussi en bronze doré prend la forme d'une grenouille.
Le tout repose sur une base en bronze doré mouvementée avec un motif de concrétion au centre surmonté d'un buisson de roseaux au naturel, base sur laquelle sont assis deux cygnes portant chacun un cygneau sur leur dos et un entre leurs pattes, le tout en porcelaine de Meissen.
Le réservoir de forme cylindrique en «blanc de Chine» date de la fin de l'époque Ming ou début de la dynastie Ch'ing du XVIIe siècle.
A l'origine ces cylindres ajourés étaient des boîtes à brosse ou à pinceaux ou des cages à crickets.
Une boîte identique (vente Christie's, 24 février 1966) portait sur la base en caractère chinois l'inscription suivante: «fait par Lin pendant la période T'ien Ch'i (1620-1627) de la grande dynastie Ming».
Les cygnes furent exécutés à Meissen par Johann
Joachim Kaendler et Peter Reinicke à partir de 1747 suite au service «aux cygnes» commandé par Henri comte von Brühl à l'occasion de son mariage en 1737.
Le modèle fut commercialisé en France par les marchands merciers, en particulier Lazare
Duvaux qui en vendit douze paires à partir de 1749. Le modèle utilisé sur notre fontaine est rarissime de par la présence de deux cygneaux.
Les bronzes d'une fontaine à parfum presque identique ayant fait partie de la collection
Wrightsman portent la marque au «C» couronné qui les datent précisément entre 1745 et 1749.
Cette fontaine de table fait partie de ce type d'objet décrit dans les textes du XVIIIe siècle comme fontaine à eau ou à parfum.
La cour de Louis XV est surnommée «la cour parfumée» en raison des senteurs que l'on répandait chaque jour sur la peau, les vêtements. Pour ces différentes fragrances on invente de nouveaux récipients: ce seront des étuis, des pots-pourris, des fontaines à parfum.
Une aquarelle signée Slodtz et datée 1743 représente ce type d'objet dit «objets montés».
Réalisée en porcelaine céladon et bronze doré, cette fontaine fut livrée à Louis XV et est conservée au château de Versailles.
Ces objets étaient l'apanage des marchands merciers tels Lazare Duvaux ou Thomas Joachim
Hebert qui fournissaient les personnes les plus influentes en matière de goût et très friandes de ce genre d'objets. Ils avaient pour spécialité de mélanger porcelaine chinoise et européenne, le tout agrémenté de somptueuses montures en bronze doré, toujours confiées à de talentueux bronziers.
Madame de Pompadour, fidèle cliente de Lazare
Duvaux possédait «une grande fontaine de porcelaine truitée sur deux chiens garnis de bronze doré, prisé 150 L»
Louis-Jean-Marie de Bourbon duc de Penthièvre possédait lui aussi «une fontaine de porcelaine soutenue par deux cignes sur pied en monture de cuivre doré d'or moulu» cité dans son inventaire après décès en 1793.
Le rôle des marchands merciers prend toute sa signification pour l'élaboration de ces objets luxueux. Toutes les caractéristiques du style Louis
XV à savoir les lignes courbes ornées de décorations minérales et végétales prennent tout leur sens sur ces objets. Le mélange de porcelaine chinoise du XVIIe siècle avec des porcelaines européennes étaient très fréquent dans l'organisation de ces objets.
Notre fontaine à parfum présente la particularité d'avoir des cygnes et leurs cygneaux en porcelaine de Meissen, ce modèle est rare dans l'oeuvre de Meissen. Nous en trouvons une paire (non montée), vente Sotheby's, New York, 9 mai 2018, n° 198
Les fontaines à parfum avec des cygnes sur la base:
Une fontaine presque semblable faisait partie de la collection Wrightsman
Vente Sotheby's, New York, 5 mai 1984, n° 105
Une autre fontaine ornée de cygnes faisait partie de la collection Mrs Derek Fitzgerald, vente
Sotheby's Londres, 26 novembre 1963, n°158
Collection Paul-Louis Weiller, Vente Drouot, Mes
Gros- Delettrez, 6 avril 2011, n°115
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue