NICOLLE CHARLES (1866-1936) MÉDECIN ET BACTÉRIOLOGISTE.

Lot 869
200 - 300 €
Résultats avec frais
Résultat: 286 €

NICOLLE CHARLES (1866-1936) MÉDECIN ET BACTÉRIOLOGISTE.

2 L.A.S., Tunis 1924-1925, à un ami; 4 pages in-8 chaque à en-tête Institut
Pasteur de Tunis.
22 novembre 1924. Il n'est pas surpris de sa bonne opinion sur Le Prince Jaffar [de
Georges DUHAMEL]: «Il est d'un style exquis.
Je te remercie de m'avoir fait connaitre P.
VALERY. Je n'avais lu de lui que quelques vers. C'est un esprit curieux, mais que je juge futile. Il creuse, il disseque en artiste.
Il ne construit pas. Que de gens d'un grand talent aujourd'hui; mais quelle absence d'energie»... Il commente la situation politique trouble, evoquant «le tenebreux Joseph C.» [CAILLAUX], qui a a son service «de bons juifs internationalistes et progermaniques», ainsi que la presse, Judet, Malvy, Briand: «Il ne faut pas oublier qu'il est ne d'un serviteur de Bonaparte et qu'il fut lui-même bonapartiste. Le Rubicon est un cours d'eau cesarien»... Et de citer, avec humour, Les
Tours de Saint-Sulpice de Raoul PONCHON, «que Clemenceau declarait les plus beaux de la langue française»... 25 août 1925. Il est dans le feu de ses preparatifs de depart, y compris des affaires de parents, eleves et comparses sur place. «Les chaleurs de l'été africain me font desirer le depart. Hier un siroco d'une extreme violence soufflait ses 49 degres de chaleur sur nos chetives momies. Je ne suis pas sorti, sauf au soir sur ma terrasse. Aujourd'hui le monstre a perdu haleine»...
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue