LENARD PHILIPP (1862-1947) PHYSICIEN ALLEMAND.

Lot 855
1 000 - 1 200 €
Résultats avec frais
Résultat: 1 560 €

LENARD PHILIPP (1862-1947) PHYSICIEN ALLEMAND.

MANUSCRIT autographe, Notizen über die bei Bunsen gelernten Analysen-Methoden; 36 pages petit in-4, sous chemise bleue; en allemand.
Notes sur les méthodes d'analyse apprises auprès de Bunsen.
[Philipp Lenard, futur prix Nobel de physique (1905), suivait depuis le semestre d'hiver 1883-1884 les conferences sur la chimie données par Robert Wilhelm BUNSEN à Heidelberg et travaillait dans son laboratoire].
Brouillon comportant de nombreuses abreviations, ratures, corrections et quelques passages entierement biffes, avec de nombreux calculs et formules mathématiques, a propos de «l'analyse qualitative telle qu'elle fut menée dans le laboratoire du Pr Busen en 1886». Nous en citerons le debut.
«Die Methode nach der man eine Substanz analysirt muss sich nach deren Beschaffenheit richten. Denn eine Methode, welche fur alle
Korper passte, wurde ausserordentl[ich] complicirt sein und der Nutzen jeder compl[icirten] Methode ist fraglich: es nimmt die Beobachtung der Versuchsbedingungen, das Instandhalten der App[araturen] einen zu grossen Theil der Zeit-Aufmerks[am]k[ei]t. [...] Alle chem[ischen]
Reactionen vollziehen sich am leichtesten und schnellsten im flussigen
Zustand. Dieser lasst die Molekule und Atome sich freier bewegen als der feste und entf[ernt] sie doch nicht so weit voneinander als der gasf[ormige] Zustand der Materie. [...] Auf welche Weise die zu anal[ysirende]
Substanz am Besten in flussige Form zu bringen ist, lehren einige Vorvers[uche] mit kleinen Quantit[aten] im Probirrohr»... Etc.
La methode d'analyse d'une substance doit être détérminée par sa nature. Car une methode qui convient a tous les corps serait extremêment compliquée, et l'utilite de toute methode compliquée est discutable: l'observation des conditions experimentales, l'entretien des appareils demandent trop d'attention... Toutes les reactions chimiques sont plus faciles et plus rapides a l'etat liquide. Celui-ci permet de laisser les molecules et les atomes se deplacer plus librement que l'etat solide et ne les eloigne pourtant pas autant les uns des autrès que l'etat gazeux... La facon la meilleure pour analyser une substance est de la changer sous forme liquide par quelques essais preliminaires avec de petites quantités dans le tube a essai... Etc.
On joint la reproduction autographiée d'un manuscrit de Bunsen, Reactionen auf Säuren («Reaction sur les acides»), authentifiée par Lenard au crayon: «Nach Bunsen eigener Handschrift in seinem
Laboratorium herausgegebene Anweisung»(5 pages in-4 obl.).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue