[ATLAS NAUTIQUE]. OLLIVE (FRANÇOIS). ATLAS…

Lot 23
200 000 - 250 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 260 000 €

[ATLAS NAUTIQUE]. OLLIVE (FRANÇOIS). ATLAS…

[ATLAS NAUTIQUE]. OLLIVE (FRANÇOIS). ATLAS NAUTIQUE DE LA MÉDITERRANÉE COMPORTANT 10 CARTES MARINES En latin et en français, 10 cartes sur parchemin contrecollées sur carton
France, Marseille, daté 1658
Cartes dessinées par François Ollive 10 cartes simples et doubles, format petit in-folio, tracées à l'encre, à la gouache et rehaussées à l'or liquide, sur parchemin contrecollées sur des supports de carton épais.
Reliure de l'époque. Plein vélin, doublures et gardes de papier peigné. Coupes un peu usées, salissures sur les plats, doublures anciennement restaurées. Sur les cartes: quelques taches et piqûres, parchemin un peu fatigué et décollé en bordure et sur certains coins; couleurs légèrement passées par endroits.
Dimensions: 510 x 337 mm.
Précieux et rare atlas composé de 10 cartes marines exécutées sur parchemin aux encres de couleurs et rehaussées à l'or par
François Ollive (Franciscus Oliva), hydrographe et géographe issu d'une famille italienne installée à Marseille.
Cartes nautiques, ici reliées sous forme d'atlas (sea chart-books), réalisées à Marseille en 1658 par François Ollive, hydrographe, comme l'indique le cartouche de la première double carte marine: «Franciscus Oliva / Me Fecit in Civita / Marsilia / Anno Domini / 1658».
François Ollive, hydrographe et géographe, est issu d'une famille italienne installé à Marseille au début du dix-septième siècle. On connait une carte nautique extraite d'un autre atlas nautique datable circa 1660 représentant le monde connu de l'Ecosse au Cap vert, attribuée à François II Ollive [Londres, Sotheby's, 15 novembre 2012, lot 207: dans le catalogue Sotheby's cette carte a été rapprochée d'une autre carte nautique datée 1661 et conservée dans la Sociedad
Bilbaìna (voir Portolans procedents de col.leccions espanyoles segles XV-XVII (Barcelona, 1995), p.259, chart 52-1)].
On conserve à la BnF, département des cartes et plans, trois feuilles extraites d'un atlas nautique, dont la seconde est signée et datée: «Franciscus Oliva me fecit in civitate Marsilia. 1661» (Paris, BnF, Cartes et plans, numérisées dans Gallica) et d'autres datées 1662 (BnF, Cartes et plans, CPL GE D-6589 (RES)). Voir aussi une carte légendée: Carte particullière / de la mer Méditerranée, / faicte par moy François Ollive, à Marseille en l'année 1662 (BnF, Cartes et plans, CPL GE A-850 (RES)).
Ces luxueux atlas nautiques, indispensables à l'époque pour les déplacements maritimes et commerciaux, indiquaient aux marins les routes de navigation reliant les principaux ports ainsi que les reliefs des côtes. Le présent ouvrage renferme des cartes pour la Méditerranée, avec des cartes fort détaillées des principales îles:
Baléares, Corse, Sardaigne, Sicile, Malte, Crète et Chypre. Ces cartes s'accompagnent de riches ornements: blasons des pays, roses des vents, motifs floraux, astres et monuments; on remarque également quelques palmiers symbolisant l'Afrique. Les contours des côtes sont de couleurs différentes pour chaque pays ou contrée, les rivières et fleuves sont esquissés ainsi que certaines cités. Les noms des continents sont inscrits dans des cartouches ornementaux, accompagnés de palmes et corbeilles colorées; l'ensemble est rehaussé à l'or. Les atals nautiques ont une double valeur: scientifique et artistique. En effet, dans leur version courante, ils étaient emportés à bord des navires et servaient d'outils de navigation. Basées sur un réseau de lignes (ou rhumbs) correspondant aux directions de la boussole, ces cartes suivent le tracé des côtes, dont les noms des ports ou havres sont notés selon un code couleur précis en fonction de leur importance. Ces instruments indispensables aux marins et dont la production durera jusqu'au XVIIIe siècle ne seront détrônés que par l'apparition des grands atlas nautiques confectionnés aux
Pays-Bas. Mais les atlas nautiques de ce type existaient aussi en version de luxe, destinés à de riches commanditaires et devaient être consultés en bibliothèque et conservés dans des collections sur terre ferme. Ils sont alors, comme ici, abondamment ornés, enluminés, rehaussés d'or et décorés de personnages, animaux et blasons. Le présent atlas appartient à cette catégorie. Ainsi la première double carte s'orne-t-elle de cartouches armoriés flanqués d'angelots, d'une représentation de la lune à figure humaine, tandis que les côtes africaines sont décorées d'un dromadaire, de palmiers, ou encore d'une autruche. Sur la côte libyenne, trois hautes croix dorées se dressent en haut de trois monts. Signe de la richesse de cette décoration, onze îles grecques sont entièrement recouvertes d'or.
Les coloris à la gouache, d'une parfaite fraîcheur, font la part belle aux verts, aux rouges, aux bleus et aux oranges. Les grandes cartes de la Corse ou de la Sicile, par exemple, offrent de savants dégradés de vert et de bleu. Sur cette dernière carte, on notera la représentation du port de Messine.
«Les premiers témoins d'une hydrographie marseillaise sont contemporains du déploiement commercial du port en direction des Echelles, au XVIe siècle» (M. Mollat du Jourdin et M. de La
Roncière, Les Portulans, nº 74).
DETAIL DES CARTES: 1. Carte double: Méditerranée: Grèce et Asie mineure avec les côtes de l'Afrique; dans un cartouche en bord inférieur droit: «Franciscus
Oliva / Me Fecit in Civita / Marsilia / Anno Domini / 1658».
2. Carte double: Méditerranée: Italie, Corse, Sardaigne, Sicile, Malte, avec les côtes de l'Adriatique et de l'Afrique du Nord 3. Carte double: Méditerranée: Portugal, Espagne, France, Baléares avec les côtes de l'Afrique.
4. Carte simple: Malte.
5. Carte simple: Iles Baléares.
6. Carte double: Sicile.
7. Carte double: Corse et Sardaigne 8. Carte simple: Crète (Candie) 9. Carte simple: Chypre 10. Carte double (inachevée): Méditerranée complète
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue