Charles DICKENS. 1812-1870

Lot 71
4 000 - 5 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 7 800 €

Charles DICKENS. 1812-1870

Ecrivain.
6 L.A.S. à son cher
Finlay. Gad's Hill Place, et Londres, 1859-1869. 6 pp. ½ in-8, entêtes; en anglais.
Belle correspondance à son ami et éditeur irlandais Francis Dalzell Finlay. Juin 1859: invitation de Dickens à venir lui rendre visite. Janvier 1867: annonçant qu'il est sur le point d'aller à Belfast pour faire des lectures publiques de Dickens; mais il ne souhaite pas renouveler de mauvaises expériences et demande à son ami de l'aider pour l'organisation de ventes de billets.
Octobre 1867: belle lettre dans laquelle Dickens répond à la proposition qui lui est faite d'entrer au parlement; il commence par ce rappeler à son amitié et au journal politique de son grandpère; I am much obliged to you in all friendship and sincerity (...). Il a un grand respect pour son grand-père et sa revue et reste attaché à la population d'Edinburgh. I am attached to the Edinburgh people. You may suppose, therefore that if my mind were not fully made up on the parliamentary question, I should waver now. But my conviction that I am more useful and more happy as I am than I could ever be in Parliament is not to be shaken. I considered it some weeks ago, when I had a stirring proposal from the Birmingham people, and I then set it up on a rock for ever and a day (...) [Vous pouvez supposer, par conséquent que si mon esprit n'était pas encore tout à fait clair sur la question du parlement, je devrais hésiter maintenant. Mais la conviction que je suis plus utile et plus heureux que je ne l'ai jamais été et que je ne le serais en étant au Parlement, ne peut être ébranlé. J'ai pesé le pour et le contre il y a quelques semaines lorsque la population de Birmingham me fit une proposition qui éveilla ma curiosité. J'y ai réfléchi assis sur un rocher pendant l'éternité d'un jour entier (...)].Il porte une grande considération à Russel comme un homme d'honneur en Ecosse, mais il refuse de s'engager politiquement. Décembre 1868: Dickens propose à son ami de venir le voir lorsqu'il passera à Belfast le 16 janvier.
Janvier 1869: Dickens se rend compte qu'il ne peut plus venir dîner avec Finlay le samedi 16 janvier car il doit être à Londres; il lui propose plusieurs autres dates. Octobre 1869 Concernant une revue qu'il a retenu avec plaisir, etc.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue