* NELSON HORATIO (1758-1805)

Lot 116
4 000 - 5 000 €
Laisser un ordre d'achat
Votre montant
 €
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

* NELSON HORATIO (1758-1805)

L.A.S. «Nelson & Bronte», à bord de la Victory, 16 avril 1805, au capitaine Richard THOMAS de H.M. Aetna; 2 pages et demie in-4.
Signed autograph letter, «Nelson & Bronte», aboard the Amazon, 14 October 1801, addressed to Sir William HAMILTON; 2 pages in-4.
Curious letter to the husband of his mistress.
Belle lettre de Nelson à la poursuite de l'amiral de Villeneuve en
Méditerranée.
[Alors que l'amiral de Villeneuve lui avait déjà échappé à la bataille du Nil, Nelson le poursuivait depuis le début de 1805, quand l'amiral avait éludé le blocus de Toulon et disparu. Alors que Nelson ne pouvait localiser Villeneuve, ce dernier savait exactement où Nelson se trouvait, et avait pu l'éviter et faire voile au-delà de Gibraltar le 8 avril. Tard en avril, lorsqu'il apprit enfin que les Français étaient en route vers les Caraïbes, Nelson avait un mois de retard. Il ne devait finalement rencontrer Villeneuve que six mois plus tard, à la bataille de Trafalgar, où il allait trouver la mort.] «We have a report from the vessel by Leviathan that the french fleet (or at least a part) was seen on Monday the 7th April off Cape
Gatte with the wind easterly steering to the Westward. Therefore you must tell any ships in search of me that I am going to ascertain that the french fleet is not in Toulon and then to proceed to the Westward and this is all I can tell you at present. I would have you continue untill further orders on the station off Toro, at which place I shall send information when I am sure where the french fleet is gone, or that
I am likely to leave the Mediterranean after them, and I shall also if possible leave a ship on Rend[ez-vou]s 97. You may expect Phoebe, Seaborne, Ambuscade and Termagant upon the Rends off Toro, and probably some fregatte from the Westward. You will therefore keep a very good look out for them»... [Traduction: Nelson informe le capitaine
Thomas que «la flotte française (ou au moins une partie) a été vue le lundi 7 avril au large du Cap de Gatte avec le vent soufflant d'est vers l'Ouest. Donc il faut dire à tous les navires qui me recherchent que je vais m'assurer que la flotte française n'est pas à Toulon, et puis aller vers l'Ouest, et c'est tout ce que je peux vous dire à présent.
Je souhaite que vous continuiez jusqu'à nouvel ordre à la station au large de l'île du Toro, où j'enverrai l'information quand je serai sûr d'où est allée la flotte française, ou que je suis susceptible de quitter la Méditerranée à sa suite, et si possible je laisserai un navire au point 97. Vous pouvez attendre Phoebe, Seaborne, Ambuscade et
Termagant au large du Toro, et probablement quelque frégate venant de l'Ouest. Vous resterez vigilants pour les apercevoir»...]
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue