Lot 275
95 000 - 105 000 €
Résultat: 102 000 €

1988 - FERRARI

328 GTB
Dans la série des berlinettes à moteur central arrière, la 328 vient remplacer la 308 et fait son apparition au salon de Francfort en 1985. Elle fut produite à un peu moins de 7 500 exemplaires en version GTB et GTS entre 1985 et 1989. Les 328 bénéficient de pare-chocs AV et AR plus enveloppants que ceux de la Ferrari 308. L'habitacle est également réaménagé, le frein à main est désormais à gauche du siège conducteur. La sellerie cuir est re-dessinée, elle est plus cossue, la console centrale est en deux parties dont l'une est intégrée à la planche de bord et l'autre entre les deux sièges, la climatisation devient disponible. Son V8 sait parler aux mélomanes et aux amateurs de montée en régime. Pas moins de 270 ch sont disponibles à 7 000 tr/mn et 304 Nm de couple à 5 500 tr/mn. Elle franchit le 0 à 100 km/h en 6,3 s et elle est capable d'atteindre une vitesse de 263 Km/h. Ce V8 séduit aussi par sa bonne disponibilité à bas régime permettant de rouler en toute quiétude sans avoir à changer fréquemment de rapport sur les cinq que compte la boite de vitesse mécanique. Son freinage est mordant et endurant et la direction non assistée procure des sensations brutes. La tenue de route doit son efficacité à des jantes en 16, à une suspension à double triangulation et des barres antiroulis avant et arrière. L'ABS d'abord en option, sera de série sur les derniers modèles. La 328 sera remplacée en 1989 par la 348 qui perpétuera à son tour la lignée des V8 centraux.

Notre exemplaire de 328 est une version GTB du 24 aout 1988, livrée neuve en France par les Etablissements Pagani Frères. Sa couleur « rosso corsa » est associée à un intérieur en cuir noir et des moquettes rouges. Cette voiture fait le bonheur de son actuel propriétaire depuis 2008, date à laquelle il en fit l'acquisition auprès du groupe Cavallari à Monaco, la voiture ayant alors été révisée avec près de 31 000 km. La voiture est accompagnée de sa pochette Ferrari contenant le carnet d'entretien, le manuel de l'utilisateur mais aussi d'un dossier de factures, de sa trousse à outils d'origine et de sa housse. Régulièrement entretenue, notre 328 a notamment bénéficié d'une révision générale avec remplacement des courroies en 2013 et d'une vidange de boite et remplacement du maitre cylindre de frein en 2014. En excellent état général et ne totalisant qu'un peu plus de 48 000 kilomètres, cet exemplaire ne manque pas d'atouts. La 328 GTB allie le meilleur du design Pininfarina et des performances automobiles contemporaines non encore aseptisées. Cette Ferrari qui a fait rêver toute une génération d'enfants plus ou moins grands a donc tout logiquement vu sa cote s'envoler récemment. Dans sa version GTB, la plus rare, notre exemplaire a tous les atouts pour vous faire profiter de la magie du cheval cabré.

Replacing the 308 Berlinetta, the new mid-engined 328 was released at the 1985 Frankfurt Motorshow and was produced at less than 7500 models in GTB and GTS versions. The 328 is aesthetically close to the 308 the ride is also more comfortable. The new 3.2 V8 engine produces 270 bhp which makes a very fast car. Our example is a GTB version delivered brand new in France by Pagani-Frères on 24th August 1988 in Rosso Corsa paintwork, black leather seats and red carpets. Its current owner bought the car in 2008 at Cavallari in Monaco after an important review. The Ferrari has its original maintenance and hand books, bills, toolbox and slipcover. Very regularly maintained, this 328 was heavily reviewed in 2013/2014. Now in excellent condition with only 48.000 kilometers, this rarest GTB version has known an increasing interest and quotation because of its road running qualities, but also considering its beauty and history.

« Tenter de lui résister est inutile... »
Marque: Ferrari
Modèle: 328 GTB
Millésime: 1988
Kilométrage: 48 500 km au compteur
Motorisation: 8 cylindres en V
Cylindrée: 3 185 cm3
N° de châssis: ZFFWA19B000078163

Carte grise française/French registration

Le mythe de la berlinette Ferrari est éternel
Les vocalises et envolées d'un V8 d'exception
Une beauté du diable signé Pininfarina
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue